En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Le nucléaire

Greenpeace déjoue la sécurité des centrales nucléaires pendant 14 heures


le 05 décembre 2011 à 18h56 , mis à jour le 05 décembre 2011 à 23h35.
Temps de lecture
4min
[Expiré] Panneaux "stop" sur fond de centrale nucléaire à Nogent-sur-Seine

Crédits : AFP/A. Julien

A lire aussi
EnvironnementLe groupe EDF a déclaré avoir remis aux autorités deux militants de Greenpeace qui s'étaient introduits dans la centrale nucléaire de Cruas (Drôme). L'organisation écologiste a donc réussi à introduire ces militants sans que le dispositif de sécurité ne soit capable de les repérer. Ce que niait auparavant EDF.

  

 

Greenpeace l'affirmait depuis lundi après-midi : en plus de l'intrusion de Nogent-sur-Seine, d'autres militants étaient cachés sur des sites nucléaires français. La confirmation est tombée dans la soirée : le groupe EDF a déclaré avoir remis aux autorités deux militants de Greenpeace qui s'étaient introduits dans la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche). Ces deux personnes "s'étaient introduites derrière le grillage de la centrale de Cruas, mais en dehors de la zone protégée des bâtiments", a précisé une porte-parole de l'électricien. EDF a indiqué lundi soir avoir lancé une enquête à la centrale nucléaire de Cruas pour "comprendre les circonstances qui ont permis" aux deux militants de Greenpeace d'y pénétrer.

Alors que 9 de ces militants de Greenpeace ont, pour illustrer les failles de la sécurité, réussi lundi matin à s'introduire dans la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, l'organisation disait avoir encore des militants cachés sur "au moins" un autre site. Ce que démentait alors EDF, prétextant que toutes les tentatives d'intrusion réalisées lundi avaient été repérées et que tout était resté "sous contrôle". Restait désormais à savoir s'il restait, après les deux arrestations de Cruas, des militants en planque dans l'un des sites nucléaires français. Finalement, c'est Greenpeace qui a levé l'incertitude dans la soirée, déclarant peu après 22 heures "ne plus avoir aucun militant dans des centrales nucléaires françaises". 

Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur, "les militants ont été arrêtés à 19H35, ils avaient procédé au découpage d'un grillage à plus de 500 m du bâtiment protégeant les réacteurs et s'étaient cachés sous des bâches en plastique". Ils ont été placés en garde à vue par les gendarmes. Greenpeace a confirmé que deux de ses militants se trouvaient bien dans cette centrale depuis 6h du matin."Ils ont tenu 14 heures cachés à l'intérieur", a indiqué un porte-parole.

Quant aux militants arrêtés à Nogent-sur-Seine, ils ont été remis en liberté dans la soirée et comparaîtront devant un tribunal en avril 2012, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

  

Qui protège les centrales ?

La gendarmerie est chargée de la protection des sites nucléaires. Pour chaque centrale, il existe un Peloton spécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG), crée à la suite d'une convention EDF/gendarmerie de février 2009. Formés par le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), ils sont chargés de lutter contre les "intrusions et les actes de malveillance", d'assurer une surveillance des centrales et de ses abords et doivent pouvoir intervenir rapidement. L'équipe d'alerte du GIGN, une unité qui s'entraîne régulièrement sur des centrales nucléaires, s'est rendue à la centrale de Nogent-sur-Seine.

Commenter cet article

  • gerbix : Bravo au infos incomplètes. Ils n'ont pénétré dans une centrale nucléaire !! Mais sur un site nucléaire. A aucun moment ils n'ont eu accès de près ou de loin aux installations clefs. (surement à aucunes installations d'ailleurs). La grillage qu'ils ont franchi ne sert juste qu'à indiquer comme dans n'importe quel site industriel une entrée interdite "attention propriété privé défense d'entrer". Vous penser vraiment que le sécurité d'un site nucléaire se joue sur une clôture grillagée? Je ne pense pas qu'on se serait embêter à mettre tant de protections derrière si une seule clôture suffisait.Il y a d'autre dispositifs mis en place de plus en plus renforcés du moment ou l'on se rapproche de la centrale. Il n'ont eu accès qu' aux nombreux hectares de flore.... Idéal en effet pour poser sa tente et se planquer. Des personnes armée... pas de soucis il y a aussi la faune pour chasser.... désolé mais couper du grillage ça na rien d'exceptionnel. Avant qu'ils puissent accéder à des éléments sensibles il y a tout un monde (ah oui les bâtiments réacteurs sont prévus pour résister à un crash d'avion alors stop la psychose de la bombe).

    Le 07/12/2011 à 00h13
  • titi2131 : Ces cretins de Greenpeace ont simplement passé le grillage. Ils peuvent remercier les medias qui savent bien amplifier et transformer les faits pour faire de l'audiance... De plus ils auraient tres bien pu etre pris pour des terroristes et etre abattus... Ils n'ont vraiment rien dans le crane... Ils devraient etre arretés et traités comme des terroristes...

    Le 06/12/2011 à 11h07
  • sdbcf : Et si ça avait été un commando terroriste armé, le résultat aurait été le même : ils seraient bel et bien rentrés sur le site... Par contre ils ne se seraient pas contentés de rester planqués sous des bâches... Après, tout reste à imaginer ce qu'il pourrait se passer... je laisse donc à vous d'imaginer qu'ils seraient restés planqués sous les bâches sans jamais bouger...

    Le 06/12/2011 à 09h47
  • sdbcf : Lucien31, la voix de son maître ! Comme quoi la propagande sarkozyste et nucléaire est d'une efficacité indéniable... "La preuve que nos centrales sont les plus sûres du monde, est que nous en avons vendu pas mal"... J'imagine que les laboratoires Servier vont reprendre cet argument incontestable pour défendre le médiator...

    Le 06/12/2011 à 09h38
  • bzhinfo : Donc j'en déduis que vous ne connaissez aucune alternative pour gérer et produire de l'électricité et que votre voiture est aussi électrique....

    Le 06/12/2011 à 09h24
      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience