En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

L'identité de la Joconde remise en cause

Edité par
le 16 octobre 2009 à 09h59
Temps de lecture
3min
La Joconde peinte par Léonard de Vinci entre 1503 et 1507

La Joconde peinte par Léonard de Vinci entre 1503 et 1507 / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
HistoireUn historien italien affirme que le modèle du célèbre tableau n'est pas l'épouse d'un marchand florentin, mais plutôt l'une des maîtresses de Julien de Medicis.

Parmi les plus grands mystères de l'Histoire, l'identité de la Joconde est l'un des plus passionnants. De nombreux historiens s'accordent pour dire que le modèle est l'épouse d'un  marchand florentin, Lisa del Giocondo, mais un historien italien, Roberto Zapperi, vient remettre en cause cette hypothèse.

L'historien s'appuie sur le compte-rendu d'une rencontre entre Léonard de Vinci et le cardinal Louis d'Aragon, rédigé par le secrétaire de ce dernier. Lors d'une visite de l'ecclésiastique au Clos Lucé, Leonardo de Vinci lui aurait montré de nombreux manuscrits, mais juste trois  toiles. "L'une d'elle est celle qui est actuellement exposée au Louvre", affirme le chercheur. L'artiste aurait expliqué que cette œuvre avait été commandée par Julien de Medicis et représenterait donc l'une des nombreuses maîtresses de ce dernier, Pacifica Brandani, avec laquelle il avait eu un fils illégitime, avant qu'elle ne décède peu après.
 
L'historien reconnaît que cette source est largement connue de tous les chercheurs, "mais presque toujours ignorée", en raison de la trop grand confiance accordée au livre de l'Italien Giorgio Vasari, qui avait identifiée le modèle dès 1550 comme étant Lisa del Giocondo. "Lisa n'est pas celle qui sourit au Louvre - et elle ne connaissait même pas Julien de Medicis", conclut le chercheur.
 
D'après agence

Commenter cet article

  • mr0817 : Il est vrai qu'il y a eu beaucoup d'identités" possibles" pour ce portrait... et il y aura encore et encore d'autres affirmations et suggestions. Personnellement, en regardant ce très célèbre portrait, j'ai l'impression de voir s'échapper l' aura du modèle, qu'il s'appelle "il" ou "elle", .......le reste me laisse indiffèrent

    Le 11/01/2010 à 08h36
  • lilyon47 : Et si elle avait été l'épouse de l'un et la maitresse de l'autre? estce incompatible?

    Le 02/01/2010 à 18h50
  • Baro : Avec son mini sourire en coin qui exprime une sérénté bien ancrée et son regard qui regarde quelque chose de bien précis il y de forte probabilité que ce soit la fille de la femme de ménage de Léonard,encore une pistonnée...

    Le 19/10/2009 à 04h24
  • Taofiq : L'art qui compte et non pas identité

    Le 17/10/2009 à 02h24
  • Mamienou : Moi, je me contente d''une illustre inconnue.Je ne vois pas ce que de nos jours, ça peut avoir comme importance de mettre un nom sur ce portrait.

    Le 16/10/2009 à 16h57
      Nous suivre :
      Un singe sauve un autre singe

      Un singe sauve un autre singe

      logAudience