En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Un étrange dinosaure venu du continent perdu de Laramidia

avec
le 17 juillet 2013 à 07h01 , mis à jour le 17 juillet 2013 à 07h22.
Temps de lecture
3min
Fossile de dinosaure

Fossile de dinosaure / Crédits : Thinkstocks

À lire aussi
HistoireDes paléontologues décrivent mercredi le fossile d'un étrange dinosaure à cornes découvert dans le sud-ouest des Etats-Unis. Baptisé Nasutoceratops titusi, cette créature vivait au Crétacé supérieur, il y a environ 76 millions d'années.

Et un dinosaure de plus dans le grand livre des paléontologues ! Nasutoceratops titusi, découvert en 2006 dans le parc naturel de Grand Staircase-Escalante, au dans l'Utah, a été décrit  mercredi dans la revue Proceedings B de la Royal Society britannique. Cette créature vivait au Crétacé supérieur, il y a environ 76 millions d'années, sur ce qui était alors l'île-continent de Laramidia. Il appartient à la famille des cératopsiens, groupe de dinosaures herbivores dont le plus connu est le Tricératops à trois cornes.

Son crâne, découvert presque intact, était composé d'un museau surdimensionné, extraordinairement long, de deux cornes orientées vers l'avant au-dessus des yeux et d'une collerette osseuse à sa base. Nasutoceratops titusi mesurait environ quatre mètres de long, cornes et queue comprises. Tous les cératopsiens se caractérisent par un nez proéminent, mais Nasutoceratops fait figure de champion dans ce domaine, sans que l'on sache exactement pourquoi.

"Cornes étonnantes"
 
"Le pif surdimensionné de Nasutoceratops n'avait probablement rien à voir avec un sens aigu de l'odorat, puisque les récepteurs olfactifs sont situés plus à l'arrière de la tête, à côté du cerveau, et la fonction de cette caractéristique bizarre demeure incertaine", a déclaré le principal auteur de l'étude, Scott Sampson (Université de l'Utah, Etats-Unis). Son collègue Mark Loewen a pour sa part expliqué que ces "cornes étonnantes" "étaient probablement utilisées comme signaux visuels de domination et, quand cela ne suffisait pas, comme des armes pour combattre ses rivaux".
 
Au Crétacé supérieur, le continent nord-américain n'avait pas sa configuration actuelle. Un grand bras de mer recouvrait la partie centrale de l'Amérique du Nord, formant à l'ouest un continent nommé Laramidia et à l'est une terre appelée Appalachia. Laramidia était un terrain de prédilection pour les dinosaures : tyrannosaures, hadrosaures, dromaeosauridés, troodontidés et cératopsiens, dont de nombreux spécimens fossiles ont été découverts dans les états de l'Alberta, du Montana et de l'Alaska. "Nous essayons toujours de comprendre comment autant de différentes sortes d'animaux géants ont réussi à coexister sur un si petit continent", a souligné Mark Loewen.

A lire aussi : Le tyrannosaure chassait bien des proies vivantes

A lire aussi : Un magnat australien a créé son "Jurassic Park"

Commenter cet article

      Nous suivre :
      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      logAudience