En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Une histoire d'oeufs à l'origine de la disparition des dinosaures ?


le 18 avril 2012 à 10h15 , mis à jour le 19 avril 2012 à 08h57.
Temps de lecture
3min
Fossile de dinosaure

Fossile de dinosaure / Crédits : Thinkstocks

A lire aussi
HistoireLa disparition subite des dinosaures, il y a 65 millions d'années, a donné lieu à toutes sortes de spéculations. Une équipe scientifique suisso-britannique voit dans la stratégie reproductrice de ces animaux fascinants qui pondaient des oeufs, un nouvel élément d'explication.

Une des théories les plus crédibles pour expliquer la disparition brutale des dinosaures et de nombreuses autres espèces, tant animales et végétales,  il y a 65 millions d'années, est celle du cataclysme naturel : chute d'astéroïdes, phénomènes volcanique exceptionnels... Mais pourquoi les dinosaures se sont-ils éteints, alors que les oiseaux, venus de la lignée de petits dinosaures théropodes, ont survécu à cette extinction ?  Des chercheurs suisses et britanniques, dans une étude publiée ce mercredi dans la revue scientifique Biology Letters de la Royal Society britannique, avancent comme hypothèse complémentaire que ces animaux fascinants, qui pondaient des œufs, auraient en outre été victimes de leur modèle de reproduction. 

Marcus Clauss et Daryl Codron, de l'université de Zürich, et leurs collègues de la Société Zoologique de Londres démontrent, grâce à une modélisation, comment les dinosaures, animaux ovipares, ont été pénalisés dans une période de changements brutaux par leur stratégie de reproduction par rapport aux mammifères, vivipares. Parce que les oeufs sont forcément limités en taille, plus l'oeuf est grand, plus sa coquille devrait être épaisse, mais elle doit aussi laisser passer l'oxygène, les grands dinosaures avaient proportionnellement de tout petits bébés. "Ils démarraient tous entre deux et dix kilos. Mais pour arriver à peser au final 30 ou 50 tonnes, ils avaient de nombreux stades de croissance à franchir", a expliqué Marcus Clauss.

"Pas de problème pendant 150 millions d'années"

Ces jeunes dinosaures, avant d'atteindre leur taille adulte, occupaient dans l'écosystème les positions d'espèces plus petites, mangeant en particulier la même nourriture. Tandis que les mammifères naissent généralement déjà assez grands et se nourrissent d'abord du lait de leur mère.
 
Selon les chercheurs, les espèces de dinosaures de petite ou moyenne taille étaient ainsi beaucoup moins bien représentées que les mammifères, parce que leur niche était occupée par de jeunes dinosaures de grande taille. "Cela n'a pas posé de problème pendant 150 millions d'années", a relevé Marcus Clauss. "Mais dès lors que quelque chose s'est produit qui a balayé les espèces de grande taille, s'il n'y avait pas d'espèces de petite taille, c'est  tout le groupe qui a disparu", a-t-il ajouté.

Seuls les dinosaures de petite taille qui avaient conquis de nouvelles niches en prenant leur envol ont survécu à cette extinction... devenant des oiseaux. Et, non les petits mammifères, qui ont survécu à l'extinction massive du Crétacé-Tertiaire, ou extinction "K.T.", n'ont pas mangé tous les œufs des grands dinosaures.

Commenter cet article

  • fleurdevanille2 : Vous êtes tous trop drôle.

    Le 20/04/2012 à 15h11
  • lap89 : Il y avait le mien qui disait que le PS venait de sortir les oeufs des dinosaures du parti qu'est que cela va donner et qu'en attendant avec ma petite fille FRANCE,je regardais a la TV dino train.

    Le 19/04/2012 à 16h36
  • alexismbx : Leur disparition s'est faite très rapidement... vers Pâques, des aliens (nés bien avant) sont ou seraient venus avec leurs enfants pour chercher des oeufs.

    Le 18/04/2012 à 17h03
  • necronomicon66 : Ceux sont les cochons d'angry birds qui ont piqués les oeufs si si ...

    Le 18/04/2012 à 16h54
  • bipbipetcoyotte : Nous aussi on risque de disparaître alors...

    Le 18/04/2012 à 16h12
      Nous suivre :
      Leur avion gèle, ils descendent pour le pousser

      Leur avion gèle, ils descendent pour le pousser

      logAudience