En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

L'au-revoir d'Atlantis à Hubble


le 10 mai 2009 à 07h42 , mis à jour le 10 mai 2009 à 07h42.
Temps de lecture
3min
La navette Discovery à l'atterrissage, au Kennedy Center, le 17 juillet 2006/ Nasa DR

La navette Discovery à l'atterrissage, au Kennedy Center, le 17 juillet 2006 / Crédits : Nasa DR

A lire aussi
TechniquesLa navette, qui a rejoint son pas de tir, doit partir lundi à la rencontre du télescope spatial pour une mission censée prolonger la vie de Hubble, qui arrive en fin de course.

Ce sont deux survivants de l'aventure spatiale qui s'apprêtent à se retrouver pour une ultime rencontre. Le premier, la navette Atlantis, le merveilleux avion spatial de la Nasa, ne s'est jamais vraiment remis de la mort en plein vol de la navette Columbia en 2003, et subit de plein fouet la crise budgétaire de l'agence américaine. Le second, le télescope spatial Hubble, symbolise à lui seul un pan entier de l'astronomie, tant il a permis de faire progresser les chercheurs dans la compréhension de notre univers. Il a notamment permis aux scientifiques de démontrer que l'espace s'étend de plus en plus vite et que les naissances de planètes sont fréquentes.

Atlantis doit s'envoler lundi pour cette dernière mission de maintenance du télescope orbital. Et les ingénieurs de la Nasa ont préparé la navette pour la rencontre. Le décollage d'Atlantis est prévu à 14h01 locales (soit peu après 20 heures, heure française) depuis le Centre spatial Kennedy, en Floride.

Dernier sursis pour Hubble

Les sept astronautes de la mission Atlantis doivent effectuer cinq sorties afin de réparer les équipements endommagés de Hubble, d'y installer deux nouveaux instruments et de remplacer plusieurs pièces. Ces opérations devraient allonger de cinq ans la durée de vie du télescope. L'agence spatiale américaine a déjà mené quatre missions d'aménagement de Hubble, dont la durée de vie estimée lors de son lancement en 1990 était de dix à quinze années. "Ce n'est rien de dire que nous avons rentabilisé notre investissement sur Hubble", se réjouit aujourd'hui Ed Weiler, administrateur associé de la Nasa. Après ce dernier sursis, Hubble sera ensuite remplacé par le télescope infrarouge James Webb.

Mais Atlantis n'est pas la seule navette à avoir rejoint son pas de tir. La Nasa a également préparé sa soeur jumelle Endeavour, installée sur un second pas de lancement dans l'hypothèse où l'équipage d'Atlantis aurait besoin d'assistance. Depuis l'explosion en plein vol de Columbia, l'agence américaine prévoit un plan pour rapatrier ses astronautes plutôt que de leur faire courir le risque d'un retour dans l'atmosphère à bord d'un appareil endommagé. Les astronautes ont habituellement la possibilité de se réfugier à bord de la Station spatiale internationale, mais l'orbite de Hubble est trop éloignée de celle de l'ISS pour procéder ainsi durant cette mission.

D'après agence

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Télévision : nouvelle campagne du CSA de sensibilisation du jeune public

      Télévision : nouvelle campagne du CSA de sensibilisation du jeune public

      logAudience