En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Après sa course de 109 m en un mois, Curiosity fait une pause


le 07 septembre 2012 à 10h50 , mis à jour le 07 septembre 2012 à 10h55.
Temps de lecture
3min
Curiosity atterrit sur Mars ce lundi

Il a couté deux milliards d'euros : le robot curiosity va se poser sur Mars lundi matin, après 8 mois de voyage. Jamais un laboratoire mobile aussi sophistiqué n'avait été envoyé dans l'espace. / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
TechniquesLe robot parti à la découverte du sol martien est à l'arrêt depuis trois jours pour subir d'ultimes tests de ses instruments. Après quoi il pourra poursuivre gaillardement son petit bonhomme de chemin.

S'il s'alignait un jour sur la ligne de départ d'un 100 m, Curiosity ferait figure... au mieux, de curiosité ; au pire, d'erreur de la technologie. Un peu plus d'un hectomètre (109 m très exactement) parcouru en environ un mois, c'est loin, très loin en-deçà de la vitesse d'un escargot. Même une amibe ferait mieux. Ce qui n'empêche pas les concepteurs du placide engin de le considérer imperturbablement avec les yeux de Chimène. Car malgré ses performances discutables en termes de vitesse de pointe, le robot martien, arrivé sur la planète rouge le 6 août, remplit pour l'heure impeccablement ses fonctions. Et pas question de forcer la cadence, quand le moindre faux-pas pourrait mettre en péril toute sa mission...

Prudence avant tout, donc. Voilà pourquoi Curiosity, après avoir battu son record personnel de 100 m en un mois, se repose un peu. En fait, il s'est arrêté de rouler depuis le 4 septembre afin de tester ses instruments, avant de repartir pour commencer véritablement sa mission de deux ans d'exploration scientifique. "Nous allons rester à l'arrêt pendant environ une semaine pour finir les vérifications, ce qui nous permettra d'être prêts à faire du bon travail scientifique", a expliqué Mike Watkins, responsable de la mission au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa à Pasadena, en Californie. "Tous les instruments, à l'exception du bras robotisé de Curiosity et de son système de prélèvement d'échantillons du sol, ont été vérifiés et fonctionnent, produisant déjà beaucoup de données scientifiques", a-t-il précisé.

Destination finale : le mont Sharp

Une fois que le fonctionnement du bras robotisé et du système de prélèvement et la perceuse à son extrémité auront été testés, le robot pourra reprendre sa route vers un point géologiquement intéressant appelé Glenelg, situé à la distance redoutable de 400 mètres. Mais selon ses concepteurs, le record est à sa portée. Le 4 septembre, avant de s'arrêter, Curiosity avait en effet déjà parcouru 30,5 mètres. Il s'agissait de sa plus longue étape depuis le début de sa mission...

L'équipe scientifique de Curiosity a retenu le point Glenelg, intersection entre trois types de terrain, parce qu'elle espère que le robot y trouvera une première roche à percer et à analyser. Mais ce premier prélèvement en forant dans le sol ne se produira pas avant environ un mois au plus tôt, a estimé le responsable de la Nasa. Avant de percer, les scientifiques procéderont à des prélèvements de matériaux se trouvant sur le sol, une procédure plus facile, a-t-il expliqué.

Ensuite, Curiosity, doté de dix instruments scientifiques, partira en direction du mont Sharp, sa destination finale distante de huit kilomètres. Ce trajet prendra au moins trois mois à raison de... cent mètres par jour, a estimé Mike Watkins. Autant dire à marche forcée.

Commenter cet article

  • thierrymeylan : Il me fait penser a Wall-E

    Le 08/09/2012 à 20h23
      Nous suivre :
      EXTRAIT Sept à Huit : aux Etats-Unis, la police est dans l'école

      EXTRAIT Sept à Huit : aux Etats-Unis, la police est dans l'école

      logAudience