En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Première tentative de vol intercontinental pour Solar Impulse


le 05 juin 2012 à 08h27 , mis à jour le 05 juin 2012 à 08h38.
Temps de lecture
3min
Solar Impulse sur le point de décoller de Madrid pour son premier vol intercontinental (5 juin 2012)

Solar Impulse sur le point de décoller de Madrid pour son premier vol intercontinental (5 juin 2012) / Crédits : AFP / D. Faget

A lire aussi
TechniquesL'avion solaire Solar Impulse a décollé mardi à l'aube de Madrid à destination de Rabat pour sa première tentative de vol intercontinental. L'avion en fibre de carbone, qui n'utilise aucun carburant, est mû par quatre moteurs électriques, d'une puissance de 10 CV chacun.

Mardi à l'aube, l'avion expérimental Solar Impulse a décollé de Madrid pour sa nouvelle tentative de record : un vol intercontinental réalisé uniquement grâce à l'énergie solaire. Le plan de vol prévoit que l'appareil voyage à 3600 mètres d'altitude en direction de Séville et qu'il traverse ensuite le détroit de Gibraltar à 8500 mètres d'altitude pour atterrir à Rabat. Aux commandes du prototype, le Suisse Bernard Piccard, co-fondateur du projet.

Le Solar Impulse, dont les ailes sont recouvertes de 12.000 cellules photo-voltaïques alimentant ses moteurs, est également équipé de batteries lithium-polymère de 400 kg, rechargées par les panneaux solaires tout au long de la journée, et destinées à fournir l'énergie nécessaire pour maintenir l'appareil en l'air durant le vol nocturne. A bord de ce concentré de technologie, "tout a été pensé et conçu à la fois pour économiser l'énergie, résister aux conditions hostiles que subissent le matériel et le pilote en haute altitude et intégrer les contraintes de poids aux impératifs de résistance", selon l'équipe de Solar Impulse.

L'envergure d'un A340, pour le poids d'une voiture

De fait, l'avion totalise la taille d'un long-courrier A340 avec une envergure de 63,40 m, mais avec un poids de seulement 1600 kg, soit celui d'une voiture. Afin d'obtenir l'appareil le plus léger possible, les ingénieurs ont opté pour des matériaux composites légers en fibre de carbone et structure de nid d'abeille, ce qui leur confère une grande stabilité avec un faible poids. Autre élément destiné à grignoter du poids, le plafond d'altitude a été limité à 8500 m afin de ne pas avoir recours à une cabine pressurisée, de limiter la consommation d'énergie et réduire le nombre d'instruments sur le tableau de bord.

Le prototype est propulsé par quatre moteurs électriques entraînant chacun des hélices bipales de 3,5 m de diamètre. Les moteurs sont alimentés par 200 m2 de cellules photovoltaïques en silicium monocristallin de 145 microns répartis sur ses ailes. Ces panneaux solaires apportent environ 8 cv de puissance en moyenne aux moteurs, soit "à peu de chose près ce dont disposaient les frères Wright en 1903 lorsqu'ils ont réalisé le premier vol motorisé", selon les responsables du projet. 

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Dark Vador en campagne pour les élections législatives ukrainienne

      Dark Vador en campagne pour les élections législatives ukrainienne

      logAudience