En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Un petit robot et un astronaute japonais rejouent "2001, l'Odyssée de l'espace"

Edité par avec
le 20 décembre 2013 à 07h52 , mis à jour le 20 décembre 2013 à 08h02.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
TechniquesL'astronaute de l'ISS Koichi Wakata a discuté avec la petit robot humanoïde Kirobo à bord de la station. Une première mondiale qui rappelle le chef d'oeuvre de Stanley Kubrick, "2001 l'Odyssée de l'espace".

Un petit robot humanoïde et un cosmonaute japonais ont fait la causette à bord de la Station spatiale internationale (ISS), une première mondiale qui rappelle le face à face du film 2001, l'Odyssée de l'espace. "Tu es venu tout seul ? C'est magnifique !, lance l'astronaute Koichi Wakata, qui a embarqué dans l'ISS au mois de novembre, trois mois après l'arrivée à bord de Kirobo.

- Bien sûr ! Car je suis un robot !, lui répond l'androïde en s'efforçant de tenir debout malgré l'apesanteur.
- Comment c'était lorsque la fusée a décollé ?
- C'était excitant !"

Capable d'apprendre par l'expérience

Cette discussion informelle de plusieurs minutes, et dont les questions n'avaient pas été préparées à l'avance, a eu lieu le 6 décembre en japonais. Ce dialogue a été possible grâce à l'intelligence artificielle implantée dans Kirobo, un petit robot bipède de 34 centimètres de haut et ne pesant pas plus qu'un kilogramme, qui est capable d'apprendre par l'expérience.

"C'était compliqué de le programmer afin qu'il puisse tenir une conversation de façon 'naturelle'", a expliqué son développeur, Tomotaka Takahashi, de la société Robo Garage qui a travaillé sur ce projet japonais avec l'Université de Tokyo, la firme de publicité Dentsu et Toyota.

"Lorsque deux personnes construisent une relation, c'est une accumulation d'échanges parfois insignifiants", explique Takahashi. Le développement de cet androïde s'inscrit dans un projet plus large visant à étudier dans quelle mesure un compagnon non-humain peut apporter du réconfort à une personne isolée pendant une longue période.

2001, 45 ans après

Jusqu'à présent, les échanges de Kirobo et de Koichi Wakata se sont nettement mieux déroulés que ceux du robot Hal 9000 et de l'astronaute David Bowman, dont la détérioration de la relation constitue une des intrigues du chef d'oeuvre cinématographique 2001, l'Odyssée de l'espace.

Sorti en 1968, ce film de science-fiction réalisé par l'Américain Stanley Kubrick met en scène, entre autres, la dérive paranoïaque du robot chargé de superviser une expédition spatiale vers Jupiter. Pour reprendre le contrôle de la mission, Bowman est obligé de déconnecter Hal.

En cette période de Noël et malgré l'apesanteur, Kirobo avec ses bottes rouges et ses gros yeux noirs cerclés de jaune, n'a pas pour autant perdu le nord: quand son "compatriote" astronaute lui demande s'il pense que le Père Noël va faire un tour dans l'espace, Kirobo en est certain.

"Le père Noël viendra dans l'espace. - Qu'est ce que tu vas lui demander, Kirobo ?
- Une fusée jouet !"  Ca ne s'invente pas.

Commenter cet article

  • grand77 : Non, ça paye guère, mais ça coûte bonbon! Le prix fort pour un peu de distraction!...

    Le 20/12/2013 à 23h57
  • a6parterre : Les robots ça paye en monnaie de singe,Halo Quoi.

    Le 20/12/2013 à 12h06
      Nous suivre :
      Ce pompier a monté 700 marches en 5 minutes et 15 secondes

      Ce pompier a monté 700 marches en 5 minutes et 15 secondes

      logAudience