En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Alcool : les Français continuent de trinquer


le 12 septembre 2006 à 07h00
Temps de lecture
3min
[Expiré] bar café pub troquet alcool boissons couple jeunes

Crédits : sxc.hu

A lire aussi
SantéAlors que la consommation d'alcool a baissé, entre 22.000 et 45.000 Français succombent chaque année à ses ravages. Les chercheurs pointent l'impact de ce qu'ils appellent la "consommation problématique".

Les Français consomment deux fois moins d'alcool qu'il y a près de 50 ans et pourtant, ils sont toujours des dizaines de milliers à succomber aux ravages du vin, de la bière et des autres liqueurs. Un paradoxe apparent que détaillent les autorités sanitaires mardi dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH).

En 2002, l'Inserm a recensé plus de 22.000 "décès directement imputables à l'alcool", c'est-à-dire résultant de cirrhose (8.515), cancers des voies aérodigestives supérieures (10.481) et psychose alcoolique. Mais, dans une autre étude, les chercheurs ont comptabilisé 45.000 décès annuels pouvant avoir l'alcool comme "cause associée", dont 7.100 accidents et empoisonnements, 7.600 dus à des maladies cardiovasculaires et 16.000 à des cancers des voies aérodigestives supérieures (bouche, pharynx, oesophage, larynx).

"Consommation problématique"

Près de 10 millions de Français consomment de l'alcool au moins trois fois par semaine et 6,4 millions tous les jours. Trois "buveurs" quotidiens sur quatre sont des hommes, rappelle l'Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT). Les consommateurs quotidiens se recrutent beaucoup chez les 65-75 ans (56% des hommes et 20% des femmes). Les 20-25 ans sont moins nombreux à boire de l'alcool chaque jour ; en revanche, ils sont ivres plus fréquemment que leurs aînés, selon le Baromètre santé 2005. D'où la notion de "consommation problématique" à prendre comme indicateur, selon les chercheurs, plutôt que de se référer à la consommation régulière.

Exception faite des femmes enceintes (lire l'encadré ci-dessous), les dangers d'une consommation d'alcool inférieure à 20 grammes par jour (moins de deux verres) semblent minimes. De 20 à 50 grammes par jour, les risques de cirrhose et de complications cardiovasculaires (hypertension artérielle, accident vasculaire cérébral) sont accrus. Au-delà de 50 g/jour, ces risques sont amplifiés, et celui de développer un cancer des voies aérodigestives supérieures double par rapport aux non-consommateurs d'alcool. Par ailleurs, plus de 2.200 décès annuels sur les routes françaises sont attribuables à l'alcool, selon l'étude SAM (2001- 2003).

Premier objectif de la loi de santé publique du 9 août 2004 : diminuer de 20% la consommation annuelle moyenne d'alcool par habitant. Il faudrait la faire passer de 10,7 litres d'alcool pur par an et par habitant en 1999 à 8,5 litres d'ici 2008. L'interdiction générale de la vente d'alcool aux moins de 16 ans serait diversement interprétée et appliquée par les débiteurs de boissons. D'où la nécessité, souligne dans le BEH le directeur général de la Santé Didier Houssin, "de rappeler les termes de la législation, voire de poser la question de sa clarification".

Grossesse sans alcool

Du 13 septembre au 16 octobre, l'Institut national de prévention et d'éducation pour la Santé (Inpes) lance une campagne d'information intitulée : "Zéro alcool pendant la grossesse". L'alcool est un produit toxique pour le foetus à tout moment de la grossesse, rappelle l'Inpes. Une consommation, même ponctuelle ou modérée, d'alcool pendant la grossesse n'est pas anodine et peut entraîner des risques importants pour l'enfant à naître. D'après une expertise collective réalisée par l'Inserm en 2001, 700 à 3.000 enfants sur les 750.000 naissances annuelles seraient concernés par un syndrome d'alcoolisation foetale grave. Ce syndrome est la première cause non génétique de handicap mental chez l'enfant.

photo : sxc.hu

Commenter cet article

  • Coulet : Mais,il y en a certains qui ont l'air content de trinquer!...

    Le 12/09/2006 à 19h40
  • Germain : Vous nous faites ch... avec vos belles pensées bienfaisantes et puritaines. Plus de vin, plus de tabac, plus de gras, plus de sexe, rien que des croquettes calibrées et bien dosées comme on donne déjà aux clebs et la prière tous les matins et tous les soirs.. Si c'est ça la société que certains veulent qu'ils la vivent ainsi ça ne me dérange pas mais qu'ils foutent la paix a ceux qui bossent et qui se font un peu plaisir. Je réprouve l'ivresse publique et tout acte excessif qui peut mettre en danger la vie d'autrui mais si j'ai envie de crever parceque j'ai bouffé trop de foie gras et bu du Sauternes c'est mon problème j'aurai assez versé de fric à la sécu pour payer les frais que ça pourrait occasionner. Arretez donc de faire des leçons à tout le monde, regardez d'abord devant vos portes et vous trouverez de quoi balayer avant de faire la morale aux autres

    Le 12/09/2006 à 17h20
  • Paul : Ce qui me fait franchement marrer c'est les theories de nos ministres sur les drogues douces et dures alors qu'il y a toujours une bouteille de vin sur leurs tables apres l'aperitif c'est vraiment grotesque d'entendre sarko parler de drogue douces qui n'existeraient pas selon lui alors qu'il boit son petit verre à chaque repas,c'est nullissime et montre bien le decalage avec la françe d'en bas...

    Le 12/09/2006 à 14h17
  • Maret : Hardivin Paris les décrets ministérielles sont prét mais ne sont toujours pas au journal officiel que certains aie anticipés en apposant déja un pictograme c'est possible

    Le 12/09/2006 à 14h11
  • Franck : Interdire la cigarette, l'alcool, la voiture, les sorties,le sucre, le sel, le chocolat,les avions( oh dangereux voyages ),les portables, les jeux vidéos ect.... construisez toujours plus de prisons ( + 80 nouvelles prisons jusqu'en 2010 )... bienvenue en françe...

    Le 12/09/2006 à 14h06
      Nous suivre :
      La Paris Games Week sur MYTF1News : par ici le programme !

      La Paris Games Week sur MYTF1News : par ici le programme !

      logAudience