En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Cigarettes 10% plus chères ? Les buralistes inquiets


le 19 septembre 2008 à 16h48
Temps de lecture
4min
Cigarette tabac clope fumer

Crédits : TF1

A lire aussi
SantéBercy assure que l'Etat n'a pas demandé aux fabricants de tabac d'augmenter les prix des cigarettes comme croyait savoir Le Parisien évoquant vendredi une hausse de 10%.

C'est simple : pour eux, une nouvelle hausse du prix des cigarettes entraînerait un nouveau bond des achats transfrontaliers. Après une information du Parisien évoquant une prochaine augmentation des prix, les buralistes sont inquiets.
 
Selon le quotidien Parisien/Aujourd'hui en France vendredi, le gouvernement veut augmenter de 10% le prix des cigarettes à partir du 1er janvier. D'après le journal, cette annonce a été faite aux fabricants de tabac auditionnés cette semaine par la direction générale des douanes, placée sous la tutelle du ministère du Budget. Bercy a menacé d'augmenter les taxes sur le tabac si les fabricants refusaient d'augmenter le prix du paquet, avance le quotidien. D'après lui, la hausse pourrait rapporter environ 500 millions d'euros au budget. L'Etat perçoit 80% sur le prix des cigarettes, les fabricants près de 11%, les buralistes 6% et le distributeur de tabac (Altadis Distribution) le reste.
 
Les buralistes aidés par le gouvernement
 
"Il est évident qu'une hausse de 10% du prix des cigarettes va se traduire par un nouveau bond des achats transfrontaliers et de la contrebande. Ce sera un nouveau coup porté à nos collègues frontaliers", a estimé René Le Pape, président de la Confédération des buralistes, qui a prévenu qu'une telle décision serait "scandaleuse".
 
En 2003, au nom de la lutte contre le cancer, l'Etat avait fortement relevé la taxe sur le tabac, incitant les fabricants à augmenter les prix aux consommateurs. De nombreuses hausses sont intervenues depuis, dont la dernière en août, faisant de la France l'un des pays où la cigarette coûte le plus cher et entraînant l'explosion des achats transfrontaliers.
 
Au premier semestre, le marché du tabac a baissé de 4,4% en volume, également affecté par l'interdiction de fumer dans les lieux publics, mais il a progressé de 1% en valeur grâce à la hausse des prix des cigarettes, selon les buralistes. Entre 2003 et 2008, les buralistes situés aux frontières ont vu leurs ventes dégringoler en volume de plus de 35%. Pour compenser ces chutes le gouvernement verse des aides aux buralistes.
 
L'Etat dément toute pression
 
Le ministre du Budget Eric Woerth a démenti vendredi avoir "sollicité les fabricants de tabac pour les inciter à augmenter le prix de leurs cigarettes au 1er janvier 2009", dans un communiqué. "L'Etat ne fait pas pression sur les fabricants de tabac pour qu'ils augmentent les prix", a-t-il ajouté, précisant que les fabricants fixent eux-mêmes le prix de leurs produits.
 
L'Etat homologue chaque trimestre les modifications de prix éventuelles proposées par les fabricants à la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects (DGDDI) et assure le contrôle du respect de ces prix à la vente. La DGDDI doit recevoir d'ici la mi-novembre la liste des propositions de prix des fabricants et un arrêté sur les prix devra sortir le 1er janvier, a-t-on rappelé au ministère.
 
Une source proche des fabricants a confirmé vendredi que "des discussions" sont en cours entre le ministère des Finances, les douanes et les fabricants, mais souligné que "le chiffre de 10% évoqué est absolument insensé". Les discussions portent aussi sur le financement des aides aux buralistes, selon cette source. Le fabricant British American Tobacco France s'est dit vendredi "opposé" à toute hausse des prix, suggérant plutôt de régler le problème des ventes transfrontalières.

Selon l'OMS, la "cigarette électronique" est potentiellement toxique

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde contre la "cigarette électronique" qui contient des additifs chimiques potentiellement très toxiques. La "cigarette électronique", largement commercialisée sur Internet, est vendue en Chine et dans de nombreux pays à travers le monde. Ces cartouches échappent aux taxes habituellement imposées par les Etats aux produits tabagiques, selon le responsable de l'OMS. En France, la Direction générale de la santé (DGS) et l'Agence du médicament ont relevé que "les cigarettes électroniques" peuvent contenir des substances chimiques, telles que du propylène glycol, un solvant au pouvoir irritant, ou des dérivés terpéniques, qui pourraient avoir une incidence en cas d'antécédents d'épilepsie.

(D'après agence)

Commenter cet article

      Nous suivre :
      "Air umbrella", le parapluie invisible

      "Air umbrella", le parapluie invisible

      logAudience