En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Première plainte en France contre une antenne-relais


le 17 septembre 2008 à 21h51
Temps de lecture
3min
telecoms téléphonie portable mobile
A lire aussi
SantéUne famille domiciliée dans les Yvelines a porté plainte mercredi au pénal pour "administration de substance nuisible" contre Bouygues Telecom. "Les antennes-relais ne sont pas dangereuses pour la santé des riverains", indique l'opérateur de téléphonie mobile.

Une famille domiciliée à Chevreuse (Yvelines) a porté plainte mercredi au pénal pour "administration de substance nuisible" contre l'opérateur de téléphonie mobile Bouygues Telecom, a-t-on appris auprès de la gendarmerie, confirmant une information du site Internet du Nouvel Observateur.
 
Selon les parents à l'origine de la plainte déposée au parquet de Versailles, l'antenne-relais installée par Bouygues Telecom dans le quartier du Rhodon serait à l'origine des troubles de santé de leurs filles, deux jumelles de 17 ans dont l'une souffre de troubles cardiaques.
 
Déplacer son antennne
 
Les plaignants se fondent sur des certificats médicaux datés de 2006 et de 2007. Sur l'un de ces certificats, auxquels fait référence le Nouvel Observateur, il est indiqué que les troubles cardiaques présentés par la jeune fille "sont susceptibles d'être en rapport avec la promiscuité d'une antenne de téléphonie mobile". La famille voudrait que Bouygues Telecom déplace son antenne relais à trois cent mètres de son habitation.
 
Contacté mercredi par l'AFP, Bouygues Telecom a indiqué par l'intémédiaire d'une porte-parole "ne pas être au courant de cette plainte". Dans un souci de transparence, Bouygues Telecom a fait mesurer par un bureau de contrôle indépendant le champ électromagnétique ambiant à proximité de l'antenne-relais implantée dans le quartier du Rhodon et les résultats sont 180 fois inférieurs aux valeurs limites définies par les organismes scientifiques", a ajouté la porte-parole. "Les antennes-relais ne sont pas dangereuses pour la santé des riverains", a-t-elle ajouté.
 
Depuis plusieurs années, une partie des habitants du quartier du Rhodon dénonce l'installation par Bouygues Telecom d'une antenne-relais sur une tourelle dans le jardin d'un particulier. Malgré les protestations des riverains et du maire de la commune, l'antenne, installée en 2003, n'a jamais cessé d'émettre.
 

(D'après agence)

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

      Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

      logAudience