En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

L'hôpital s'était trompé de cadavre


le 05 mai 2009 à 18h00 , mis à jour le 05 mai 2009 à 18h00.
Temps de lecture
3min
[Expiré] couloir hopital santé

Crédits : sxc.hu

À lire aussi
SantéLes corps de deux patients décédés au CHU de Clermont-Ferrand avaient été intervertis, au grand désarroi des proches. Ces derniers recevront une réparation de l'hôpital.

Le 14 décembre 2005, la famille d'Emile B., 91 ans, mort au CHU de Clermont-Ferrand, avait constaté lors de sa mise en bière à la morgue de l'hôpital... que le corps présenté n'était pas le sien. Il avait été enterré la veille à la place d'un autre.

L'hôpital avait reconnu avoir interverti les deux corps et fait des recherches, permettant aux pompes funèbres de procéder à l'exhumation du corps d'Emile B. le 15 décembre. De nouvelles obsèques avaient été organisées dans la précipitation.

Une confusion "extrêmement traumatisante"

L'affaire n'en a pas moins eu des suites judiciaires. Et ce mardi, la famille du défunt a obtenu réparation devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, qui a reconnu la responsabilité du CHU de la ville. L'établissement hospitalier devra verser 4000 euros à la veuve du mort, 4000 euros à son fils et 1000 euros à chacune de ses deux petites-filles au titre du préjudice subi.

La confusion a été "extrêmement traumatisante pour mes clients, d'autant plus qu'une partie de la famille n'a pu assister aux secondes funérailles", a souligné l'avocat, dénonçant une "faute grave de l'hôpital aux conséquences non négligeables". Pour sa part, Me Anne-Marie Regnoux, avocate du CHU, a reconnu un "dysfonctionnement" en soulignant : "L'hôpital avait tout de suite reconnu sa responsabilité et payé les frais d'obsèques".

D'après agence

Commenter cet article

  • Lalali : L'hôpital a reconnu sa faute et payé les secondes obsèques, ok, c'est normal. Mais alors qu'on dédommage financièrement la famille.....voilà où passent nos impôts, dans des absurdités .... Et dire qu'il y a des familles qui mettent les cendres de leur mort au jardin des souvenirs par manque de moyens financiers......ça c'st désolant !

    Le 18/05/2009 à 12h29
  • Clémence : Oui c'est sûr que cela doit être traumatisant. Cependant, l'argent les a-t-il dé-traumatisés? Les obsèques ont été financées, donc j'pense vraiment pas qu'avoir 4000 euros en plus sur le compte en banque permette d'évacuer quelque traumatisme que ce soit! Mais bon, puisque Justice l'a dit.... je me lèverai demain à 7h00 pour cotiser....

    Le 10/05/2009 à 01h16
  • Clara : Vraiment je ne comprend pas toutes vos reaction!!!!!est ce que l'un de vous cher internauts avez vous deja perdu l'un de vos proches ,vu vos reactions je pense pas ...comment auriez vous reagi s'il sagissait de votre mere ou pere ou enfant???pas tres normal d'aller au funerailles de celui que vous croyiez etre de votre famille ,de le pleurer et de se rendre compte le lendemain que ce n'etait pas lui ce doit etre assz traumatisant non?? l'hopital etait responsable et devait réparation tout a fait normal

    Le 06/05/2009 à 16h14
  • Henri : D'accord, d'accord...Mais il n'y a pas eu mort d'homme !!! C'était déjà advenu....

    Le 06/05/2009 à 10h09
  • Lilou : Les frais d'obsèques ayant été réglé par l'hopital, il n'y avait pas lieu de verser 10000 euros à la famille !!! Tout le monde à le droit à l'erreur même dans ce métier !!!!! ça me dégoute que la famille se fasse de l'argent sur le "dos" du défunt

    Le 05/05/2009 à 22h07
      Nous suivre :
      La vidéo que Gilles Bouleau n’aurait jamais voulu revoir

      La vidéo que Gilles Bouleau n’aurait jamais voulu revoir

      logAudience