En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le wifi banni des bibliothèques de la Sorbonne


le 13 mai 2009 à 12h43 , mis à jour le 13 mai 2009 à 12h43.
Temps de lecture
3min
TF1-LCI

Crédits : TF1-LCI

À lire aussi
SantéA la veille de la reprise des travaux du "Grenelle des ondes", un moratoire sur les bornes wifi a été annoncé à l'université Sorbonne Paris III.

L'heure est à la méfiance pour tout ce qui concerne les ondes électromagnétiques. Et à la mise en avant du principe de précaution. Alors que l'impact sur la santé figure au menu des travaux d'une "table ronde radiofréquences, santé et environnement" qui a été lancée le 23 avril au ministère de la Santé, un moratoire sur les bornes wifi a été annoncé à l'université Sorbonne Paris III lors de la dernière réunion du comité hygiène et sécurité.

Ce moratoire, selon le syndicat FSU qui a dévoilé sa mise en place, concerne l'ensemble des établissements dépendants de Paris III - les bibliothèques Sainte-Geneviève, Sainte-Barbe, celle des Langues Orientales et le centre de documentation de la faculté de Censier, a précisé dans un communiqué le SNASUB-FSU des bibliothèques universitaires.

Cette annonce intervient à la veille de la reprise des travaux du "Grenelle des ondes", dont le premier atelier, consacré aux antennes-relais, a eu lieu le 6 mai, les deux autres étant programmés les 14 et 15 mai, avec une réunion finale le 25 mai. La table ronde réunit des représentants de l'Etat, des associations, des syndicats, des opérateurs et des élus. Si les antennes ont concentré jusqu'à présent une grande partie des critiques, "tous les sujets sont ouverts", a souligné Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat à l'écologie. L'association Robin des toits a ainsi proposé lors de la dernière réunion de cette table ronde de procéder à un test grandeur nature du seuil d'exposition limité à 0,6 volts par mètre et plusieurs communes rurales et urbaines se sont portées candidates.

D'après agence

Commenter cet article

  • Jason : Que de commentaires peu éclairés ! Que d'ignorance ! C'est pas possible, ils sont sélectionnés ? On va voir... D'abord, toutes les ondes électromagnétiques, à puissance égale, ne sont pas équivalentes : il faut tenir compte de leur fréquence et de la durée d'exposition. Plus on se rapproche de la fréquence de résonance des molécules d'eau, plus elles sont dangereuses. Le WiFi, c'est pile poil dessus, et c'est une exposition longue. Peu importe la puissance. Rappelons-nous qu'une simple colonne de fantassins marchant au pas peut casser un pont suspendu. Cela fait plus de 10 ans que l'on sait que les hyperfréquences fissurent les brin d'ADN, et que plus la cellule est jeune, plus elle y est exposée. Le téléphone mobile, c'est déjà grave pour les gros utilisateurs. Avec le WiFI, c'est une catastrophe sanitaire qui se prépare. Si être moderne, c'est être sous chimio avant cinquante balais, merci bien, je préfère les années 80...on se passait très bien des hyperfréquences, et c'était quand même pas tout à fait l'âge de pierre !

    Le 16/06/2009 à 17h16
  • Nono : Supprimons les alors ; plus de radio, téléphone, tv, et donc tout ce qui en découle: plus d'avions, gps et j'en passe... Pascal de Cambrai, pour information, les ondes "sans fils" sont toutes (sans exception) électromagnétiques. La différence entre la FM et le GSM se fait au niveau de la fréquence. Ces ondes ne nous font probablement pas que du bien, mais comparons les puissances d'émission : wifi (100 mW), GSM (1 à 2W selon la norme). En clair, interdire le wifi est complètement ridicule. Bref, supprimons les clairement et simplement et revenons à l'âge de pierre.

    Le 14/05/2009 à 10h51
  • Olivier : Revenons au papier, au pigeon voyageur, aux signaux de fumée et au tamtam. C'est pas très polluant encore que les fientes de pigeon, le bois des forêts décimées et les peaux de bêtes, sont autant d'arguments écologiques contre ces modes de communication. Bon ben alors, on fait quoi, on se tait et on n'écrit rien. Ca fera du silence et on luttera en plus contre la pollution sonore. Je pense que la France est le seul pays qui se tire des balles dans le pied et a décidé de reculer.

    Le 14/05/2009 à 10h49
  • Tom : Ils viennent pas de l'installer au senat le wifi ?? ils ont pas peur des ondes eux ??

    Le 14/05/2009 à 04h49
  • Pascal : Pour moi c'est claire les ondes électromagnétique sont néfaste pour la santé de plus il y en a trop beaucoup trop et pour répondre a certains d'entre vous, Oui bien sur il y a toujours eu des ondes exemple les ondes radio mais aujourd'hui en vous parle d'ondes électromagnétique sa n'est pas la même choses depuis l'arrivée du téléphone portable ses ondes sont maintenant devenue légion, une enquête a révélé que les ondes électromagnétique sont dangereuse pour la santé... non déplaise il ne faut pas ce voilé la face parce que cette info vous gène dans vos habitude de tous les jours car il s'agit avant tout de notre santé.....

    Le 14/05/2009 à 00h02
      Nous suivre :
      A la Fashion Week, il y avait aussi des mannequins de moins d'1m30

      A la Fashion Week, il y avait aussi des mannequins de moins d'1m30

      logAudience