En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Ysaline, premier bébé "auto-greffe"

Edité par
le 25 juin 2009 à 11h37
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] Ysaline bébé auto greffe tissu ovarien Yann Rachel Barbier stérilité maternité

Crédits : AFP/JEFF PACHOUD

À lire aussi
SantéUne femme devenue stérile a donné naissance lundi à une petite fille après une greffe de son tissu ovarien qui avait été préalablement congelé. Une première en France menée conjointement par les CHU de Besançon et de Limoges.

Stérile, Rachel vient d'accoucher d'une petite fille


Après Amandine, le premier bébé-éprouvette français, né en 1982, voici Ysaline, le premier bébé"auto-greffe" français. Cette petite fille de 3,7 kilos à la naissance a été mise au monde lundi dernier et elle est le résultat d'un exploit : sa mère était devenue stérile à la suite d'une chimiothérapie mais sa grossesse a été rendue possible grâce à une auto-greffe de tissu ovarien.

Rachel Barbier était devenue stérile à la suite d'une chimiothérapie intensive pratiquée en vue d'une greffe de moelle osseuse, pour la soigner d'une maladie du sang - une forme grave de drépanocytose - pour laquelle elle était suivie depuis la petite enfance. Fin 2005, avant l'administration de ce traitement, elle avait accepté qu'on lui prélève un ovaire. Opération réalisée par le docteur Germain Agnani, du service de gynécologie-obstétrie du CHU de Besançon. La partie externe de cet ovaire avait alors été conditionnée, congelée et cryoconservée à -196°C dans de l'azote liquide par l'équipe du professeur Christophe Roux, du CHU de Besançon.

Lorsque Rachel, guérie mais stérile, et Yann, son époux, ont souhaité avoir un enfant, les équipes des deux CHU ont procédé à la décongélation du tissu ovarien qui avait été préservé. En avril 2008, la greffe a été pratiquée à Besançon par le docteur Pascal Piver, du service gynécologie-obstétrie du CHU de Limoges. Six mois plus tard, lors d'un examen, Rachel découvre qu'elle est enceinte. Une grossesse naturelle alors qu'une fécondation in vitro (Fiv) était à l'étude.

Espoir et applications

Le bonheur des parents et des équipes médicales est d'autant plus fort que seulement six bébés dans le monde sont nés après auto-greffe de tissu ovarien, dont trois après une Fiv. Et Ysaline est le premier enfant français conçu grâce à cette technique - une première tentative avait échoué dans notre pays. Certes, "son taux de succès reste très faible", comme le souligne au Parisien le professeur François Olivennes, spécialiste des traitements de l'infertilité. Mais, grâce à "cette percée médicale", "toutes les jeunes femmes, n'ayant pas plus de 35 ans, victimes d'un cancer et qui subissent un traitement stérilisant" vont pouvoir "garder l'espoir d'avoir des enfants", note le gynécologue-obstétricien.

Le Pr Olivennes voit également dans cette technique deux autres applications potentiellement "polémique[s]" mais "intéressantes" : la possibilité pour la femme de "stocker son capital folliculaire pour une grossesse tardive" mais aussi de retarder l'entrée dans la ménopause.

Commenter cet article

  • Dalama : Félicitations a vous madame vous avez eu un lourd combat et votre mari un grand soutien ca ma touchée et aussi ému lorsque j'ai vu la petite photo famille et très joli bébé encore toute mes félicitation vous ètes tombée enceinte aprés moi et j' ai accouchée le mois d'avril gros bisous de la part de la réunion

    Le 26/06/2009 à 19h27
  • Carole : Bravo bravo bravo n'évcoutez pas les autres que votre coeur carole villecerf bravo vous alvez eu un grand courage ne baisssez pas les bras on est avec vous bisous a ysaline

    Le 26/06/2009 à 15h49
  • Carole : BRAVO, bravo bravo cest super trop magnifique si nous n'avions pas eu recours a la medecine nos 3 enfants seront pas la bravo bravo pour votre courage n'écoutez pas les autres mais votre coeur bises a ysaline un très jolie prénonm et a l mamam

    Le 26/06/2009 à 15h47
  • Shebba : J'imagine le bonheur de la maman, qui y a cru, traverser cette grave maladie.....froler la mort et donner la Vie ! bienvenue à cette petite magie de la vie. Bravo à la MEDECINE ! et quelle leçon de perséverance pour les chercheurs et tous les soignants ! et quelle leçon de courage à la maman. Je suis super heureuse pour les parents de cette petite merveille. FELICITATIONS A TOUS !!!!!

    Le 26/06/2009 à 10h28
  • Yamzoo : Au delà de l'opinion publique, je pense que c'est une bonne nouvelle pour la science en générale mais aussi une nouvelle plus ou moins rassurante pour les femmes concernées ou menacées.sa prouve à quelle point la science et la vie sont étroitement liées dans un même sens.

    Le 25/06/2009 à 23h18
      Nous suivre :
      Italie : une exposition photo au fond de la mer

      Italie : une exposition photo au fond de la mer

      logAudience