En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Tragique erreur médicale à Bordeaux


le 13 août 2009 à 11h16
Temps de lecture
3min
hôpital santé lit malade

Image d'archives / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
SantéLa praticienne est accusée d'"homicide involontaire" pour avoir administré une surdose de médicaments à un patient. Le malade est mort quelques heures plus tard.

Une infirmière bordelaise de 26 ans a été mise en examen et placée sous contrôle judiciaire pour "homicide involontaire" après avoir administré samedi une surdose de médicaments à un patient, décédé quelques heures plus tard, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Bordeaux.
Les faits se sont produits dans un établissement de soins de Mérignac, dans la banlieue bordelaise, où la jeune femme avait été appelée en renfort pour quelques jours, a indiqué Christian Lagarde, vice-procureur à Bordeaux. L'infirmière, qui a trois ans d'expérience, aurait fait une erreur de manipulation au début de sa tournée de distribution de médicaments.

"Destiné à un patient de forte corpulence et contenant un triple dosage de neuroleptiques, le verre sera donné par inadvertance au malade d'à côté, un homme de 48 ans, très grièvement handicapé, plutôt frêle", selon le quotidien Sud Ouest qui révèle l'affaire dans son édition de jeudi. La jeune femme, qui s'est rapidement aperçue de sa méprise, a aussitôt contacté la direction de cet établissement de moyens séjours et un médecin qui lui a prodigué des conseils par téléphone. Quelques heures plus tard, le patient a fait un arrêt cardio-respiratoire avant de décéder.

Présomptions

L'infirmière a été placée dimanche en garde à vue au commissariat de Bordeaux avant d'être mise en examen et placée sous contrôle judiciaire mardi. Elle fait également l'objet d'une interdiction d'exercer. Parallèlement, une autopsie du corps a été pratiquée à l'institut médico-légal de Bordeaux. "Pour le moment, on est encore au niveau des présomptions, maintenant il faut établir la relation de cause à effets entre les faits qu'elle a reconnus et le décès", a précisé Christian Lagarde.

L'infirmière "est abasourdie, car ce qui est arrivée est une erreur humaine qui a eu des conséquences inattendues", a expliqué son avocat bordelais, Arnaud Dupin. Me Dupin, qui entend faire appel de l'interdiction d'exercer, estime qu'une fois l'erreur commise "elle a fait le nécessaire avec les moyens qu'elle avait en sa possession avec le sérieux et la conscience qui la caractérisent".

Commenter cet article

  • Edelweis : Bien sûr qu'elle est responsable de ses actes... Le toubib donnant des instructions par téléphone... à un infirmière débutante -3 ans de pratique- est scandaleux. Rendre hommage à l'infirmière parce qu'elle a prévenu la Direction hospitalière ? elle ne fait que respecter le code déontologique. Pourquoi toujours s'apitoyer sur les responsables d'erreurs en tous genre...que deviennent les victimes

    Le 19/08/2009 à 19h52
  • Moi : Elle a fait ce qu'il fallait en apelant directement la direction car combien n'aurait rien dit?!!!! oui je trouve cela bizar comme mirouf qu'elle soit seule a porter la faute !!!!! Beaucoup de courage a elle !!!

    Le 19/08/2009 à 12h10
  • Mirouf : Moi meme infirmier , je tiens quand meme a rappeler que nous sommes responsable de nos actes et payer pour les responsabilités comme donné les traitements ... elle a à ce titre bien fait une faute au regard de la loi est risque une triple sanction administrative , civile et pénale ...Mais n'y a-t-il pas de médecins , ni de services de réanimation ou d'urgences à Bordeaux pour ce patient surdosé en médicament ? assurait-elle seule la surveillance aprés sa faute ? Elle n'est pas responsable SEULE du décés pour moi mais il y a également une responsabilité collective.

    Le 18/08/2009 à 23h40
  • Nathalie : Des erreurs du genre on en voit tout les jours. cette erreur serait passée sans doute inaperçue si elle ne l'avait pas signalé. bravo a cette infirmiere pour sa conscience professionnelle.

    Le 18/08/2009 à 05h33
  • Teddy : Dur pour elle et pour la famille

    Le 17/08/2009 à 18h42
      Nous suivre :
      Teddy Riner : "Déçu de ne pas finir sur un ippon"

      Teddy Riner : "Déçu de ne pas finir sur un ippon"

      logAudience