En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Les steaks hachés Spanghero ne contenaient pas d'E.coli pathogène

Edité par
le 23 juin 2011 à 21h55 , mis à jour le 23 juin 2011 à 22h02.
Temps de lecture
3min
viande supermaché steak

Crédits : DR

À lire aussi
SantéLa société Maison Spanghero avait retiré de la vente ses steaks hachés mercredi suite à une suspicion de contamination à l'E.Coli sur l'un de ses lots de steaks hachés frais.

Fausse alerte. L'analyse du laboratoire national de référence n'a pas révélé de bactérie E.Coli pathogène sur les steaks hachés du groupe Spanghero, qui avait retiré mercredi ses produits de la vente. La société, basée à Castelnaudary, dans l'Aude, avait annoncé avoir retiré 12 tonnes de steaks hachés après avoir constaté la présence de la bactérie E.coli dans un lot de fabrication de steaks hachés frais lors d'un autocontrôle, a précisé le directeur général du groupe. L'alerte sur les produits "viandes hachées fraîches" est donc levée, ajoute le groupe cédé en 2009 par la famille des rugbymen Spanghero à la coopérative basque "Lur Berri". Il s'agit de steaks hachés, de boulettes et de produits hachés frais commercialisés sous les marques "Maison Spanghero", "Steak Country" et "Bien Vu", avec des dates limites de consommation s'échelonnant suivant les produits du 20 au 25 juin. Ils sont distribués en grandes surfaces (Intermarché, Leclerc, Le Mutant, Lidl, Magasins U...) et dans 6 à 700 magasins indépendants, dans tout le sud de la France, mais aussi dans l'Ouest et en Corse.
  
"On savait qu'il y avait une souche dangereuse pour la santé publique, on s'est comporté en industriel responsable", a déclaré le directeur général, en soulignant que "l'affaire allait coûter plusieurs centaines de milliers d'euros du fait des retraits mais surtout de l'arrêt des commandes depuis 48 heures". "La clé est de retrouver la confiance de nos clients, qu'ils reconnaissent notre professionalisme", a-t-il ajouté.

La société SEB, fournisseur de Lidl, arrête ses chaines

La société SEB de Saint-Dizier, en Haute-Marne, qui avait fourni Lidl en steaks hachés surgelés soupçonnés d'être à l'origine de l'intoxication d'enfants par une bactérie E.coli de 8 enfants dans le Nord, a suspendu sa production jeudi faute de commandes. Après le retrait par Lidl de tous les steaks de marque "Steak Country" commercialisés dans ses 1.600 magasins en France et l'arrêt conservatoire de ses approvisionnements chez SEB, la petite société qui emploie 180 personnes en CDI a perdu 50% de son activité.

 

Commenter cet article

      Nous suivre :
      James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

      James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

      logAudience