En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Attention au tétrazépam, dit l'agence du médicament


le 12 janvier 2013 à 16h37 , mis à jour le 12 janvier 2013 à 16h41.
Temps de lecture
3min
Médicaments

Image d'archives. / Crédits : TF1 News

A lire aussi
SantéL'Agence nationale de sécurité du médicament a lancé une mise en garde contre ce médicament utilisé dans le traitement des contractures musculaires douloureuses. En cause : des effets indésirables cutanés potentiellement graves.

Il est utilisé en France pour ses propriétés myorelaxantes, c'est-à-dire la relaxation des muscles, notamment en rhumatologie mais pourrait s'avérer dangereux. L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a lancé une mise en garde contre le tétrazépam. Dans un communiqué, elle annoncé avoir saisi l'Agence européenne du médicament pour lui "recommander la réévaluation
du rapport bénéfice-risque de ce médicament et la suspension de son autorisation de mise sur le marché".

En cause ? Les résultas d'une enquête de pharmacovigilance effectuée sur toute la période allant  du début de sa commercialisation, en 1969, à juin 2012. Cette dernière a mis en évidence "une fréquence élevée d'effets indésirables cutanés [...] tels que des syndromes de Lyell et de Stevens- Johnson (qui se traduisent par des destructions brutales de la couche supérieure de la peau et des muqueuses) et des syndromes d'hypersensibilité médicamenteuse".

Onze décès recensés

Au cours de la période, 1616 effets indésirables (648 graves) ont ainsi été répertoriés, dont la moitié sont des effets cutanés. Onze décès ont été recensés. Outre des effets cutanés, l'ANSM signale des effets neurologiques et psychiatriques.

L'EMA a d'ores et déjà indiqué que son comité de pharmacovigilance a entrepris une réévaluation du tétrazépam à la demande de la France. En attendant qu'il statue, l'ANSM rappelle qu'il existe des alternatives thérapeutiques à ce médicament, qui n'est plus remboursé depuis décembre 2011. Elle recommande de "limiter leur durée d'utilisation au strict minimum" quand des spécialités à base de tétrazépam doivent être utilisées.

Commenter cet article

  • blablabla2442 : Blablablablabla, vous avez sans doute compris , tout est une question de fric!!!!!!!!!!!!!!!!et cela pour tous les medicaments sur lemarché ou en cours!;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

    Le 23/01/2013 à 02h59
  • ptitefleur24 : Le risque zéro n'existe pas!

    Le 16/01/2013 à 18h04
  • adrienmaeght : C'est un super médicament qui me soulage très bien. J'ai plus qu'à faire du stock si je comprends bien

    Le 13/01/2013 à 00h15
  • tompoucevietnam : 11 décès en 43 ans????? Retirons déjà l'Aspirine , les AINS ou le Previscan, qui eux font des milliers de morts chaque année avant de psychoter pour cette benzo en particulier. Sans compter qu'avec le Valium ou le Tranxène ce sont des dizaines de surdosages volontaires que l'on déplore chaque année...

    Le 13/01/2013 à 00h05
  • jeanmax2402 : Il aura fallu 43 ans pour s'en rendre compte? J'en prend 2 voir 3 fois par an et honnêtement super médicament.

    Le 12/01/2013 à 21h59
      Nous suivre :
      L'atterrissage d'Orion filmé depuis la capsule

      L'atterrissage d'Orion filmé depuis la capsule

      logAudience