En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Avoir la grippe pendant la grossesse doublerait le risque d'autisme


le 13 novembre 2012 à 10h37 , mis à jour le 13 novembre 2012 à 10h45.
Temps de lecture
3min
Image d'archives

Image d'archives / Crédits : Jupiterimages / Thinkstock

À lire aussi
SantéSelon une étude publiée aux Etats-Unis, les femmes ayant eu la grippe durant leur grossesse auraient deux fois plus de risques d'avoir un enfant autiste.

Une femme enceinte ayant eu la grippe aurait deux fois plus de risque d'avoir un enfant autisme selon une étude menée par des chercheurs au Danemark et publiée lundi aux Etats-Unis. Cette étude, parue dans la revue américain Pediatrics, basée sur des réponses à des questions posées aux mères par téléphone, a porté sur près de 97.000 enfants danois de 8 à 14 ans, nés entre 1997 et 2003, dont seulement 1% (976) ont été diagnostiqués d'autisme.

Mais quand les auteurs de cette recherche ont demandé aux mères si elles avaient eu des infections durant leur grossesse, celles qui ont indiqué avoir eu la grippe, ont eu un risque d'accoucher d'un enfant autiste multiplié par plus de deux, ont-ils constaté. Le risque était également triplé si ces mères ont eu des périodes prolongées de fièvre, à savoir une semaine ou davantage, avant leur 32e semaine de grossesse.

Se vacciner à titre de précaution 

Enfin, le fait d'avoir pris des antibiotiques quand elles étaient enceintes a également été lié à une probabilité légèrement accrue d'avoir un enfant souffrant du syndrome autiste. Toutefois, ces chercheurs insistent sur le fait qu'ils "ne savent pas si un traitement antibiotique est à l'origine du lien observé avec l'autisme". "Cette relation entre antibiotique et autisme est quelque chose de nouveau qui doit encore être confirmé", ajoutent-ils.

Etant donné le lien observé entre autisme et la grippe durant la grossesse, les auteurs de l'étude recommandent que les femmes se fassent vacciner à titre de précaution. Ces chercheurs ont effectué cette enquête en se basant sur les résultats d'une recherche sur des souris qui conduisent à penser que l'activation du système immunitaire maternel durant la grossesse peut provoquer des déficiences dans le développement neuronal du foetus.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Crash du MH17 : une bagarre éclate au Parlement ukrainien

      Crash du MH17 : une bagarre éclate au Parlement ukrainien

      logAudience