En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

L'épidémie de grippe a coûté plus cher que le H1N1

par
le 27 mars 2013 à 10h55 , mis à jour le 27 mars 2013 à 11h13.
Temps de lecture
3min
Grippe : des gestes simples pour l’éviter

Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
SantéCet hiver, l'épidémie de grippe, particulièrement virulente, a eu un coût élevé pour la Sécurité sociale, les remboursements de soins de ville augmentant de près de 5% par rapport au même mois de 2012.

Cet hiver, l'épidémie de grippe, la plus importante depuis 1989, a coûté cher à la Sécurité sociale : 220 millions d'euros, selon Les Echos. Sur les trois premiers mois de l'année, ce montant regroupe 50 millions d'euros de remboursements de consultations de médecins, 60 millions de dépenses de médicaments et 40 millions d'indemnités journalières versées aux salariés grippés en arrêt de travail.  Cette épidémie aurait même coûté plus que la grippe H1N1 de 2009-2010.

A lire aussi : Grippe : l'épidémie touche enfin à sa fin

Les remboursements de soins de ville ont fortement augmenté en février par rapport au même mois de 2012 (+ 5%), a indiqué mardi la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam). "La forte dynamique des remboursements de soins de ville du mois de février 2013 s'explique d'une part par une épidémie de grippe beaucoup plus importante en 2013 qu'en 2012, mais aussi par la faiblesse des remboursements de soins en février 2012", annonce la Cnam dans un communiqué. En lien avec cette épidémie, les remboursements de soins pour les seuls médecins généralistes sont en hausse de 7,7% par rapport à février 2012. 

Fin février, 2.400.000 syndromes grippaux

"Fin février, après dix semaines d'épidémie, on dénombrait déjà 2.400.000 syndromes grippaux", précise l'Assurance maladie. Pour la même raison, les indemnités journalières ont augmenté (+ 0,4% par rapport à février 2012) alors qu'elles sont en baisse de 2% sur douze mois. Cependant, "compte tenu des délais de paiement des prestations, l'impact de l'épidémie est plus étalé dans le temps pour les arrêts de travail que pour les consultations de médecins ou les médicaments". Sur les douze derniers mois, les remboursements des soins de ville progressent de 1%. Au total, les dépenses du régime général augmentent de 2% en rythme annuel.

Tous les ans, cette pathologie représente une dépense comprise entre 100 et 200 millions d'euros. La facture de cet hiver est donc élevée, mais pas exceptionnelle et ne devrait avoir qu'un impact limité sur les comptes de la Sécurité sociale en 2013. La totalité des dépenses de santé remboursées dépassant 190 milliards d'euros. 

Commenter cet article

  • steepou : Ecrire votre commentaire ici ...et alors !!!!! quand on voit que la fraude aux prestations social est de 30 à 40 millards d'euros c'est une honte !!!!! le changement c'est pas pour maintenant ...... embaucher des gens à la recherche de la fraude !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Le 27/03/2013 à 11h15
      Nous suivre :
      Voici à quoi pourraient ressembler les Champs-Elysées en 2025

      Voici à quoi pourraient ressembler les Champs-Elysées en 2025

      logAudience