En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Des rats dressés pour détecter la tuberculose dans les crachats


le 12 octobre 2012 à 16h26 , mis à jour le 12 octobre 2012 à 16h33.
Temps de lecture
3min
rats

Des rats. / Crédits : Anup Shah§/Thinkstock

À lire aussi
SantéGain de temps et d'efficacité, les rats de Gambie semblent plus fiables que les labos pour détecter la tuberculose. Une ONG belge va tester le système en place au Mozambique dès janvier.

Entrainer des rats à sentir la maladie, cette méthode originale a été inventée par une ONG belge, Apopo. Après leur contribution au déminage, des rats dressés vont aider les services de santé mozambicains à dépister la tuberculose, suite au succès d'une opération similaire en Tanzanie.   L'ONG belge a entamé la construction d'un laboratoire à Maputo, où les rats seront entraînés à renifler des échantillons de crachats humains, parmi lesquels ils devront déceler la bactérie de la tuberculose, une maladie souvent associée au virus du sida.

Les rats de Gambie, des animaux qui peuvent avoir la taille d'un chat, sont réputés pour leur exceptionnel sens de l'odorat. Ils peuvent reconnaître la tuberculose en moins d'une heure, quand il faut une semaine a un laboratoire pour faire des analyses. "C'est beaucoup moins cher et beaucoup plus rapide. Nos rats peuvent analyser 400 échantillons en 30 minutes", explique Tess Tewelde, responsable d'Apopo pour le Mozambique. Les premiers devraient être opérationnels d'ici la fin de l'année.

Lutter plus  rapidement contre la contamination

"Nous avons eu une demande de la première dame (Maria Da Luz Dai Guebuza) et du ministre de la Santé qui ont voulu reproduire nos résultats", a indiqué à l'AFP Tess Tewelde. Un récent test destiné à évaluer l'efficacité en Tanzanie a montré que, sur 910 échantillons venus de 456 patients, dix rats avaient trouvé 67% de tuberculeux, et les laboratoires seulement 48% au microscope."Avec la tuberculose, il est important de ne pas manquer un patient. Imaginez comment ils peuvent contaminer leur famille et leur entourage", souligne le responsable de l'ONG.

Apopo est déjà présent depuis six ans au Mozambique, pays marqué par une longue guerre civile qui a duré de 1976 à 1992, où une quarantaine de rats sont employés au déminage. "Ce qui prend deux jours à un démineur, les rats le font en trente minutes", assure Tess Tewelde.

Commenter cet article

  • castor1911 : Et des rats dressés pour détecter les rats d'une autres espèces ça n'existent pas .

    Le 12/10/2012 à 23h56
      Nous suivre :
      Griezmann, Evra, Debuchy : mercato chez les Bleus

      Griezmann, Evra, Debuchy : mercato chez les Bleus

      logAudience