ARCHIVES

Gastro-entérite foudroyante pour 74 enfants en Haute-Vienne

Alexandra Guillet par
le 10 septembre 2012 à 18h49 , mis à jour le 10 septembre 2012 à 18h58.
Temps de lecture
3min
 La réforme des rythmes scolaires cristallise le plus de critiques en maternelles.

La réforme des rythmes scolaires cristallise le plus de critiques en maternelles. / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
SantéUn total de 74 enfants et six enseignants de l'école maternelle d'Ambazac, en Haute-Vienne, de même que quelques parents, ont été victimes d'une gastro-entérite foudroyante, a-t-on appris lundi auprès de l'Agence régionale de santé.

C'est au moment du repas à la cantine, vendredi, qu'une trentaine d'enfants de l'école maternelle d'Ambazac, en Haute-Vienne, ont été soudainement pris de  vomissements et de diarrhées. Deux d'entre eux ont été aussitôt conduits dans un hôpital de Limoges, où finalement un seul a été gardé en observation par les  médecins, craignant une déshydratation, selon l'Agence régionale de santé (ARS). Devant le nombre important de cas et la rapidité de propagation du phénomène, la préfecture a confié une enquête à l'ARS, qui a interrogé tous les parents et les enseignants de cette école accueillant près de 220 enfants.

"D'après nos conclusions et les prélèvements opérés lundi, il s'agit d'un phénomène assez classique de propagation de gastro-entérite virale qui peut être virulent mais pas dangereux", a expliqué à une correspondante de l'AFP le docteur Michel Boullaud, médecin inspecteur de santé de l'ARS.

Cela a permis de faire rapidement "apparaître que, si l'épidémie était au plus fort vendredi, elle avait commencé dès le début de la semaine puisque, entre mardi et dimanche, nous avons recensé 74 enfants malades, quelques parents et au moins six enseignants et membres du personnel de l'école", a ajouté le médecin.

Lundi matin, 26 enfants manquaient toujours à l'appel mais la plupart étaient "en très bonne santé : leurs parents préféraient simplement attendre les conclusions de (l') enquête pour les ramener en classe", selon la même source.

Commenter cet article

  • franchoir : Ne serait ce pas plutôt une intoxication alimentaire masquée?.....

    Le 29/09/2012 à 14h17
      Nous suivre :

      Ségolène Royal : "Ce ne sont pas les autres qui vont décider à ma place"

      logAudience