En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Nous allons tous devenir myopes : voici pourquoi

Edité par
le 22 mai 2015 à 06h12
Temps de lecture
4min
oeil loupe indic

oeil loupe indic / Crédits : Thinkstock

A lire aussi
Santé VU SUR...SCIENCES ET VIE La myopie, ce trouble de la vue qui se traduit par une vision de loin très floue touche une personne sur quatre dans le monde et 47% des jeunes Européens. Et ce phénomène s'amplifie. Voici pourquoi.

L'humanité devient myope car elle manque de lumière naturelle ! Une étude scientifique publiée par le magazine Sciences et vie montre que le manque d'exposition à la lumière extérieure est responsable de l'augmentation du nombre de myopes dans le monde. Et ce phénomène est inquiétant car la myopie - qui consiste à voir flou de loin - peut ensuite dégénérer et provoquer des maladies plus graves de l'œil. 

 Une étude a été menée sur plus de 60.000 personnes dans 12 pays différents. Des groupes de chercheurs expliquent que nos conditions de vie nous font devenir "la génération à lunette." En Europe, 20.7 millions de personnes sont myopes.

La piste génétique pas concluante

Dès l'âge de 6 ans, la myopie, qui se caractérise par un aplatissement de l'œil, peut être dépistée. Mais c'est à l'approche des 10 ans que l'enfant commence à être gêné. En Asie, où la scolarité des enfants est de plus en plus importante et exigeante, 90% des jeunes sont myopes. Ce sont d'ailleurs les chercheurs asiatiques en 1990 qui ont remarqué la multiplication des cas.

En étudiant le phénomène, les chercheurs ont commencé à s'intéresser aux gènes des enfants atteints par cette maladie. Même si c'est un des facteurs de la myopie, Donald Mutti un des chercheurs de l'équipe de l'Université d'Etat de l'Ohio a démontré que le risque pour un enfant de devenir myope quand ses parents le sont déjà baisse de 20 à 60% lorsqu'il passe plus de deux heures par jour dehors.

Un manque de lumière naturelle

La solution parfaite pour réduire l'expansion de la maladie serait d'inciter les enfants à passer plus de temps dehors. La conclusion de Donald Mutti a également été confirmée par l'équipe des chercheurs australiens. Ils ont comparé des enfants d'origine asiatique vivant en Thaïlande et en Australie. Les deux groupes avaient la même alimentation et le même profil génétique. Pourtant, en Thaïlande où les enfants ne passent environ que 30 minutes par jours dehors le taux de myopie dans le groupe atteint les 29 %. Alors qu'en Australie où ils passent en moyenne deux heures dehors à jouer en plein air il n'est que de 3%.

Pour voir correctement, il faut donc passer plus de temps dehors et s'exposer le plus possible à la lumière naturelle du soleil. En arrivant sur la  rétine, la lumière doit activer des photorécepteurs qui auront pour but de stimuler la production de dopamine. Cette substance doit permettre de réguler la croissance de l'œil. Moins il y a de lumière, moins il y a de dopamine. Et sans celle-ci, l'œil s'aplati et donc la myopie apparait.

Des évolutions entre les saisons

Il existe également un effet saisonnier. En hiver, il fait froid et nuit très tôt. Nous avons tendance à rester à l'intérieur. Et l'exposition à la lumière naturelle est encore plus rare ce qui augmente la myopie. Des chercheurs, pour l'étude, ont suivi 235 petits Danois qui ne voient pas de loin, et leur myopie a bien moins progressé en été qu'en hiver. Ils ont remarqué qu'en hiver l'œil s'est allongé de 0.19 mm alors qu'en été l'élongation était de seulement 0.12 mm.


La lumière artificielle peut-elle remplacer la lumière du soleil ?

La lumière intérieure produit des ondes rouges qui ralentissent la croissance de l'œil et favorisent la myopie. Le groupe des chercheurs australiens explique que "la lumière artificielle générée par des lampes classiques, à filament de tungstène, contient de manière prédominante des longueurs d'onde rouges. Elle pourrait donc jouer un rôle dans l'apparition de la myopie, tandis que la lumière naturelle qui contient certes des longueurs d'ondes rouges, mais aussi des bleues, pourrait contrebalancer cet effet délétère de la lumière artificielle."

La multiplication de cas inquiète les chercheurs. "Il faut ralentir cette évolution en urgence car les personnes fortement myopes sont exposées à un risque de complications visuelles hautement plus graves que la simple myopie au point de  conduire à la cécité" s'alarme Alexandra Roos, responsable recherche et développement de la myopie chez Essilor. D'après les chercheurs cette maladie pourrait même être un tournant dans l'évolution de l'espèce humaine.

La solution : prenez l'air !

Tout simplement prendre le temps de sortir. Sept études ont été menées sur les mêmes critères. Elles montrent toutes que sur une semaine chaque heure supplémentaire exposée à la lumière naturelle réduit de 2% le risque de devenir myope. D'autres moyens techniques de prévention et de traitement  permettent aussi de lutter contre l'augmentation de la maladie comme des lentilles de nuit ou des lampes ultra puissantes par exemple.

Le scientifique Ian Morgan, veut entreprendre un nouvel essai pour vérifier si le fait d'étudier dans une salle qui laisse entrer 30 à 60 fois plus de lumière naturelle est bénéfique pour éviter l'apparition de nouveaux cas de myopie.

Commenter cet article

  • trunk69100 : Moi qui pensez que c'était le PC.

    Le 23/05/2015 à 10h14

      "J'attends tes buts, je t'observe", quand Usain Bolt accueille à sa manière Zlatan à Manchester Utd

      logAudience