En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Un bébé algérien sera opéré en France grâce à une mobilisation


le 13 janvier 2012 à 15h39 , mis à jour le 13 janvier 2012 à 17h16.
Temps de lecture
3min
A lire aussi
SantéUn bébé algérien qui souffre d'un déficit immunitaire sévère obligeant à une greffe de la moelle osseuse sera finalement opéré en France. Les hôpitaux français avaient dans un premier temps refusé en raison des impayés de la sécurité sociale algérienne.

"Pour des raisons médicales et humanitaires évidentes, le petit Manil Blidi sera prochainement accueilli au sein d'un hôpital français", a annoncé vendredi le ministère de la Santé dans un communiqué. Le bébé algérien de huit mois, atteint d'un déficit immunitaire sévère, devait subir une greffe rapide de la moelle osseuse en France.

Les hôpitaux français, démarchés par la famille de Manil Blidi, avaient dans un premier temps refusé, en raison des impayés de la sécurité sociale algérienne (Cnas) auprès des établissements français. Des comités de soutien dans une vingtaine de pays se sont alors créés avec une forte mobilisation sur Facebook et des médias français.

L'enfant "vraisemblablement" opéré à Lyon 

"Le petit était condamné à mort à cause d'un contentieux financier",  explique vendredi le père du bébé, Mouloud Blidi, qui se déclare ravi de la nouvelle mais aussi un peu surpris. Malgré la mobilisation forte, il ne s'attendait pas à une réaction aussi rapide. Son fils et sa fille aînée, qui est la donneuse, seront "vraisemblablement" opérés à Lyon dans les services du Pr Yves Bertrand de l'Institut d'hématologie et d'oncologie pédiatrique, ajoute-t-il.

Dans son communiqué, le ministère de la Santé précise : "les frais médicaux et d'hospitalisation de l'enfant en France" resteraient à la charge de la sécurité sociale algérienne. Le coût de l'opération s'élève entre 200.000 et 350.000 euros . "La gestion de cette situation humanitaire ne doit pas pour autant occulter la nécessité de remédier au recouvrement des créances de la Caisse nationale d'assurance sociale algérienne (Cnas) auprès des établissements français de soin", souligne vendredi le ministère.

La Cnas qui a une dette globale de 34 millions d'euros auprès des hôpitaux français, aurait versé récemment un "dépôt de garantie auprès de la Banque de France" pour débloquer le dossier du petit Manil, selon son père.

Commenter cet article

  • a1n2n2e3 : Que ce bébé retrouve la santé ! Courage à ce petit et à sa famille !

    Le 19/01/2012 à 00h47
  • phil_grenoble : Moi je suis satisfait que la situation de cet enfant ait trouvé un dénouement heureux en France.

    Le 16/01/2012 à 16h35
  • Btata : Effectivement C'est bien l'algerie qui prendra en charge le frais hospitalier et non pas la France , reliser l'article une seconde fois pour ceux Qui ont du mal a comprendre a la premières lecture!

    Le 16/01/2012 à 09h21
  • jnpjean : Juste pour le principe normal qu'il faut aider l'enfant mais l'algerie devrait avoir plus de respect pour la france et regler la dette qu'elle a envers la france

    Le 16/01/2012 à 05h59
  • ilesmarquises : En déficit.

    Le 15/01/2012 à 22h55
      Nous suivre :
      Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

      Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

      logAudience