En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Cunnilingus et cancer de la gorge : "Le sexe ça n'explique pas tout !"

par
le 03 juin 2013 à 22h42 , mis à jour le 04 juin 2013 à 15h09.
Temps de lecture
5min
L'acteur Michael Douglas lors de la conférence de presse du film Ma vie avec Liberace le 21 mai 2013 à Cannes

L'acteur Michael Douglas lors de la conférence de presse du film Ma vie avec Liberace le 21 mai 2013 à Cannes / Crédits : AFP/LOIC VENANCE

À lire aussi
SantéINTERVIEW. Michael Douglas a révélé lundi que son cancer de la gorge serait dû à sa pratique du sexe oral. Qu'en est-il réellement ? Le cancer de la gorge peut-il être lié à des pratiques sexuelles ? Les explications du cancérologue Jean Lacau Saint Guily.

"Sans entrer dans le détail, ce cancer très spécifique est causé par le virus du papillome humain et provient du cunnilingus". C'est au détour d'une interview pour le quotidien britannique The Guardian, que l'acteur américain Michael Douglas a lâché cette information sur son cancer de la gorge. Alors, qu'en est-il réellement ? Le cancer de la gorge peut-il être lié à une pratique sexuelle ? Quels sont les meilleurs moyens de prévention ? Le point avec le professeur Jean Lacau Saint Guily, chef de service ORL et chirurgien cervico-facial à l'hôpital Tenon, responsable de plusieurs études nationales sur les liens entre papillomavirus et cancers.

MYTF1News : Un cancer de la gorge peut-il être lié à des papillomavirus ?

Jean Lacau Saint Guily : Attention quand on emploie ce terme ! "Cancer de la gorge", c'est un terme très vague. Il vaut mieux parler de cancers ORL (oto-rhino-laryngologie) qui regroupe des cancers très divers : le cancer du larynx, de l'hypopharynx et de l'oropharynx (partie de la gorge située en arrière de la bouche qui comprend plus particulièrement les amygdales). C'est ce dernier type de cancer, le cancer de l'oropharynx, qui est très souvent associé aux papillomavirus et de façon croissante dans tout le monde occidental depuis des dizaines d'années. Après, la proportion de cancer de l'oropharynx lié aux papillomavirus est très variable d'un pays à l'autre. Aux Etats-Unis et dans les pays scandinaves, elle est de plus de 50% alors qu'en France la proportion tombe à 35% et qu'en Italie, par exemple, elle est encore inférieure.

MYTF1News : Ces papillomavirus sont-ils courants ?

Jean Lacau Saint Guily : Les papillomavirus sont un groupe de petits virus très fréquents qui se transmettent par voie sexuelle. Des études montrent que 75% des adultes en âge sexuel les ont rencontrés à un moment donné ou l'autre de leur vie. Le plus souvent ils sont éliminés rapidement, sans conséquence. Ils en existent plus de 150 types différents, plus ou moins dangereux. Mais dans plus de 95% des cas, les cancers du col de l'utérus chez la femme sont liés à ces virus.

"Le cancer n'est pas une maladie sexuellement transmissible"

MYTF1News : Le cancer peut-il donc se transmettre par voie sexuelle ?

Jean Lacau Saint Guily : Le sexe ça n'explique pas tout ! Le cancer, ce n'est pas une maladie sexuellement transmissible. Les papillomavirus eux se transmettent par voie sexuelle. Mais attention, on a remarqué, par exemple, que les cancers de la bouche sont très peu liés aux papillomavirus ce qui exclue donc une transmission unique par voie buccale. D'autres facteurs jouent, même si on ne les connaît pas encore tous. Ce qu'on ne sait pas c'est pourquoi chez certains patients une infection à papillomavirus (du col de l'utérus ou de l'amygdale) va entrainer une transformation cancéreuse alors qu'elle reste silencieuse chez beaucoup d'autres.

On a aussi remarqué qu'une femme qui avait développé un cancer du col de l'utérus avait plus de risques de développer un cancer de la gorge. Son partenaire aussi a plus de risques de développer un cancer de la gorge. Mais on en sait pas plus sur la transmission ou non par voie sexuelle et les autres facteurs de risque.

MYTF1News : Quels sont les autres facteurs de risque ?

Jean Lacau Saint Guily : Le tabac, et dans une proportion moindre l'alcool. On remarque que parmi les gens qui développent des cancers ORL, il y a très peu de non-fumeurs stricts (personnes qui ont fumé moins de cent cigarettes au cours de leur vie). Beaucoup de patients sont fumeurs ou ont fumé pendant 5, 10, 20 ans...

"Le meilleur moyen de prévention : la vaccination"

MYTF1News : Quel est le meilleur moyen de prévention ?

Jean Lacau Saint Guily : Contre le cancer de la gorge ou celui de l'utérus, le meilleur moyen médical de prévention, ça reste la vaccination. En France, on vaccine les jeunes filles à partir de 14 ans contre le col de l'utérus mais 14 ans c'est déjà très tard, je milite pour une vaccination plus précoce. Surtout que des études ont démontré que c'est lors des tout premiers rapports sexuels qu'une personne est infectée et d'autant plus que ceux-ci sont précoces. Et puis, il faudrait que les garçons aussi soient vaccinés. Cela limiterait les transmissions et serait un moyen de prévention efficace contre les cancers du col de l'utérus et de la gorge mais aussi les cancers de la vulve, de l'anus ou de la verge qui sont plus rares. 

MYTF1News : Michael Douglas a aussi déclaré "Et si vous attrapez ce cancer (cancer de la gorge, ndlr), le cunnilingus est aussi le meilleur moyen de le soigner", qu'en pensez-vous ?

Jean Lacau Saint Guily : C'est une boutade ! Il n'y a aucun fondement scientifique dans ces paroles.

Commenter cet article

  • k2rv : Beurk il avait de partenaires pas propres, moi je leche des glaces seulement

    Le 09/06/2013 à 07h43
  • carte2 : Je le croyais plus malin que ça ...!

    Le 04/06/2013 à 09h16
  • malococomomo : Ecrire votre commentaire ici ... on veut nous enlever l'apéro pas question c'est trop bon ;

    Le 04/06/2013 à 01h44
      Nous suivre :
       Patrick Juvet à Renaud : "Si il veut qu’on parle, je suis là"

      Patrick Juvet à Renaud : "Si il veut qu’on parle, je suis là"

      logAudience