ARCHIVES

Manger trop gras appauvrirait le spermatozoïde


le 14 mars 2012 à 15h00 , mis à jour le 14 mars 2012 à 19h35.
Temps de lecture
3min
spermatozoïde - sperme - fertilité

Les spermatozoïdes seraient de moins bonne qualité et moins nombreux. / Crédits : Gary Cornhouse/Digital Vision/Thinkstock

À lire aussi
SantéAvoir une alimentation trop riche en graisses pourrait affecter la qualité du sperme, selon une étude américaine publiée mercredi par le journal européen spécialisé "Human Reproduction".

Messieurs si vous voulez de nombreux enfants, bannissez les chips et autres charcuteries de votre menu quotidien. Selon une étude américaine publiée mercredi par le journal européen spécialisé Human Reproduction, avoir une alimentation trop riche en graisses pourrait affecter les spermatozoïdes. La relation entre une alimentation grasse et la qualité du sperme est largement due à la consommation de graisses saturées (charcuterie, chips, viennoiseries, certaines viandes, beurre, huile de palme...) connues pour constituer un facteur de risque de maladies cardio-vasculaires, soulignent les auteurs.

L'étude, conduite aux Etats-Unis, entre décembre 2006 et août 2010, par le Professeur Jill Attaman (ancien d'Harvard Medical School et à présent au Dartmouth-Hitchcock Medical Center), a concerné 99 hommes interrogés par questionnaire sur leurs habitudes alimentaires. Le sperme de 23 d'entre eux a par ailleurs été analysé. Les hommes mangeant le plus de graisses saturées avaient un nombre total de spermatozoïdes de 35% inférieur à celui des hommes qui en mangeaient le moins, ainsi qu'une concentration spermatique inférieure de 38%. Les chercheurs soulignent que des études comme la leur ne peuvent démontrer que les régimes riches en graisses sont responsables d'un sperme de mauvaise qualité, mais seulement qu'il y a une association entre les deux.
 
Manger des oméga-3 pour accroître la fertilité  
 
Les hommes qui consomment le plus d'oméga-3, type d'acides gras que l'on trouve dans les poissons et certaines huiles végétales, ont un peu plus de spermatozoïdes de formes normales, que ceux qui en mangent le moins.

Notant qu'à leur connaissance, c'est la plus grande étude sur l'influence de régimes spécifiques sur la fertilité masculine menée jusque là, les auteurs en admettent toutefois les limites. Les résultats nécessitent d'être reproduits par de plus amples recherches, relèvent-ils ainsi. Néanmoins, estime le professeur Jill Attaman, si les hommes modifient leur alimentation de façon à réduire la part des graisses saturées, et à augmenter leur consommation d'oméga-3, cela pourrait non seulement améliorer leur santé, mais également leur santé reproductive.

Commenter cet article

  • sophie70000 : Lol

    Le 15/03/2012 à 08h23
  • mcasar : Un hot dog, des frites, etc... beaucoup mangent debout, et ça peut ne rien changer... et puis la température des parties n'augmente pas en 15 minutes de repas... sinon ne dormez pas sous une couette, ça chauffe aussi toute la nuit !!

    Le 15/03/2012 à 07h42
  • look165 : Ce sont les pauvres qui vont être contents !

    Le 15/03/2012 à 00h19
  • freud1954 : Perso je suis légèrement en dessous des critères de poids par rapport à ma taille , donc je devrais avoir un succès colossal avec les dames , non ? et bien ...oui , en effet , cà va pas mal , merci , mais je reste fidèle à la meme depuis 25 ans , tout en surveillant ce que je bouffe , comme quoi ces études bidons sont destinées avant tout aux américains qui ont un sérieux problème avec l'obésité , donc on leur fait peur en parlant de stérilité !

    Le 14/03/2012 à 23h57
  • totolasalsa : Amusant étude Americaine comme toujours sans compter la fin du monde qui arrive..

    Le 14/03/2012 à 22h15
      Nous suivre :

      Les mots tendres de Chelsea Clinton pour sa maman

      logAudience