En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Grippe A (H1N1)

Vaccination grippe A : bientôt au tour des non prioritaires

Edité par
le 16 décembre 2009 à 18h27
Temps de lecture
4min
A lire aussi
SantéL'envoi des bons de vaccination aux adultes non prioritaires a commencé mardi par les plus jeunes et s'étalera jusqu'à janvier. L'ouverture des centres sera en outre adaptée aux vacances de fin d'année.

Lentement mais sûrement, on y vient. Les bons de vaccination ont commencé à être envoyés mardi aux adultes non à risque et non prioritaires, en débutant par les plus jeunes, ont indiqué mercredi les autorités de santé. Lors d'une conférence de presse commune avec le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, la ministre de la Santé Roselyne Bachelot a indiqué que cette nouvelle phase de la campagne avait été engagée le 15 décembre, et au premier chef, selon le directeur général de la santé Didier Houssin, en direction des "plus jeunes".
 
La population concernée est de quelque 40 millions de personnes, et l'envoi des bons s'étagera jusqu'à "fin janvier", a dit la ministre. "Nous allons le faire progressivement pour coller à nos livraisons de vaccins", a-t-elle dit. Selon Didier Houssin, "la quantité de bons qui peut être envoyée par jour est au maximum de deux millions". Le rythme va être ajusté aussi, selon lui, en fonction de la façon "dont les centres arrivent à faire face à la demande" -c'est à dire en fonction du nombre de personnes qui viennent effectivement se faire vacciner.
 
Les personnels de l'Education vaccinés "début janvier"
  
L'Education nationale proposera quant à elle "début janvier" à ses personnels des écoles, collèges et lycées (publics et privés sous contrat) de se faire vacciner contre le virus, a annoncé le ministère mercredi dans un communiqué. "Cette vaccination sera organisée dans certains établissements scolaires qui accueilleront l'ensemble des personnels de leur secteur souhaitant être vaccinés" et "sera proposée simultanément aux élèves qui, pour quelque raison que ce soit, n'auraient pas encore été vaccinés", a précisé le ministère.
 
Les services administratifs de l'Education nationale mettront aussi en oeuvre la vaccination pour leurs personnels, selon le communiqué. Ce sont les médecins, les infirmières et les infirmiers de l'Education nationale, organisés en équipes mobiles de vaccination, qui procèderont à cette nouvelle campagne. Jusqu'à présent, la vaccination n'a débuté que pour des publics prioritaires comme les personnes à risques, les nourrissons, les femmes enceintes, ainsi que les écoliers, les collégiens et les lycéens.
 
Ouverture des centres adaptée aux congés
  
Les ministres de l'Intérieur Brice Hortefeux et de la Santé Roselyne Bachelot ont encore annoncé l'adaptation aux congés de fin d'année de l'ouverture des centres de vaccination. Ainsi à compter du lundi 21 décembre, les centres seront ouverts :
   - une vacation par jour, en soirée, pour l'ensemble des centres les 21, 22, 23, 28, 29 et 30 décembre (les lundis, mardis et mercredis de chacune de ces deux semaines) "afin de permettre aux personnes sortant du travail de se faire vacciner", a précisé Brice Hortefeux.
   - une vacation le matin pour l'ensemble des centres les jeudis 24 et 31 décembre.
   - En Ile-de-France, ouverture d'un centre sur deux pour une vacation en fin d'après-midi/début de soirée les dimanches 27 décembre et 3 janvier et, dans les autres zones urbaines, "en tant que de besoin", a poursuivi le ministre de l'Intérieur.
   "En résumé, les centres de vaccination ne seront fermés que les 25 et 26 décembre, ainsi que les 1er et 2 janvier", a-t-il noté.
 
Le ministre de l'Intérieur va "donner instruction aux préfets (particulièrement ceux délégués à l'égalité des chances et aux sous-préfets chargés de la politique de la Ville) de lancer une campagne de mobilisation et de sensibilisation" vers les habitants des quartiers défavorisés. La vaccination y est en effet "significativement inférieure à ce que l'on peut remarquer ailleurs" sur le territoire national, a-t-il relevé. Roselyne Bachelot a indiqué que la période de congés scolaires va permettre de rediriger "les équipes mobiles de vaccination en direction de la population carcérale" ainsi que vers "les personnels et patients des centres médico-sociaux".

Commenter cet article

      Nous suivre :
      L'atterrissage d'Orion filmé depuis la capsule

      L'atterrissage d'Orion filmé depuis la capsule

      logAudience