En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Un bilan désastreux pour la liberté d'expression


le 23 août 2008 à 16h08
Temps de lecture
3min
Robert Ménard, président de reporter sans frontières

Robert Ménard, président de reporter sans frontières /

À lire aussi
SportA la veille de la cérémonie de clôture des Jeux, RSF dénonce "le cynisme des autorités chinoises" et l'incapacité du CIO à faire respecter la Charte olympique.

Du côté, des exploits sportifs, le bilan des JO de Pékin sera sans aucun doute positif. En ce qui concerne la liberté de la presse, c'est tout l'inverse, selon Reporters sans frontières. Dans un communiqué diffusé samedi, l'organisation a dénoncé "le cynisme des autorités chinoises" et l'incapacité du CIO à faire respecter la Charte olympique.
 
RSF avance qu'au moins 22 journalistes étrangers ont été "agressés, interpellés ou entravés dans leur travail. En outre, au moins 50 militants des droits de l'homme pékinois ont été "placés en résidence surveillée, harcelés ou contraints de quitter la capitale" et au moins 15 citoyens chinois "arrêtés pour avoir simplement demandé le droit de manifester."
 
"Cette répression restera l'un des faits marquants de Pékin 2008. Et le Comité international olympique (CIO) porte une lourde responsabilité dans cet échec", écrit RSF. "Nous appelons également à faire, dorénavant, du respect de la liberté d'expression l'un des critères dans l'attribution des JO à une ville candidate", a affirmé Robert Ménard, secrétaire général de RSF.

Banderole pro-Tibet près de l'ambassade de Chine

Deux manifestants pro-tibétains ont déployé samedi matin une banderole sur le toit d'un immeuble proche de l'ambassade de Chine à Paris, a constaté Reuters sur place. L'un des manifestants et trois photo-reporters qui couvraient l'événement ont été interpellés quelques heures par la police avant d'être relâchés. Les membres du collectif "Ré-action citoyenne" ont installé sur la façade une banderole proclamant "China Lies, Tibetans die" (La Chine ment, les tibétains meurent). Des policiers sont montés peu après sur le toit de l'immeuble pour décrocher la banderole. Trois photo-reporters présents ont été conduits au commissariat du 8e arrondissement et entendus comme témoins avant d'être relâchés à la mi-journée, a précisé l'un d'eux.

(D'après agence)

Commenter cet article

  • Jamais heureux : Chine 1 Démocratie 0 A quand le match retour, mr Rogge ?

    Le 24/08/2008 à 20h36
  • Ravageur : Menard est un fasciste qui veut nous imposer ses idées irresponsables. Combien d'année a-t'il fallu pour que la France quitte un régime autoritaire et devienne une démocratie. Accordons ce temps à nos amis chinois. Que Mr Ménard fasse son métier et soit célèbre par la qualité de ses ?uvres et non par une publicité malsaine.

    Le 24/08/2008 à 19h34
  • Albert : Mr Ménard fanfaronne depuis Paris. C'est trop facile.est ce la bonne méthode de faire le mariole dans les rues? Est ce vraiment pour le Thibet? On peut s"interroger!

    Le 24/08/2008 à 09h22
  • égalité : Vous vous attendiez à quoi de la part du gouvernement chinois , la chine ne respecte rien de ce qui va à l'encontre de ses intérèts ( ce n'ait pas le seul pays ) pas plus les droits de l'homme , que la chartre de l'olympisme, ni les règles du commerce international , les jeux n'ont été attribué à pékin que pour des raisons économiques par pour améliorer les relations internationalles avec la chine , de combien seront les retombées financières pour le C I O ? alors arrétons la mascarade .

    Le 24/08/2008 à 06h08
  • Mimi : Qu'ils changent un peu de pays et qu'ils pensent et manifestent pour la georgie te qu'ils aillent en russie pour voir!

    Le 23/08/2008 à 18h46
      Nous suivre :
      Hollande sur le vol AH5017 : sa déclaration TV en intégralité

      Hollande sur le vol AH5017 : sa déclaration TV en intégralité

      logAudience