En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Laurent Blanc sur son avenir : "vous verrez ce qui se passera par la suite"


le 23 juin 2012 à 23h40 , mis à jour le 24 juin 2012 à 17h42.
Temps de lecture
3min
Laurent Blanc lors de Espagne-France, quart de finale de l'Euro-2012 le 23 juin 2012.

Laurent Blanc lors de Espagne-France, quart de finale de l'Euro-2012 le 23 juin 2012. / Crédits : JEFF PACHOUD / AFP

A lire aussi
SportInterrogé en conférence de presse après l'élimination des Bleus, le sélectionneur français est resté évasif sur son avenir. Il doit rencontrer le président de la FFF dans les jours qui viennent.

Les Bleus hors de l'Euro, quid de l'avenir de Laurent Blanc? Le sélectionneur de l'équipe de France, dont le contrat expire à la fin du mois de juin, devait être fixé sur son sort à l'issue du Championnat d'Europe. Ainsi en avait décidé Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football qui avait conditionné la poursuite de la mission de l'ancien entraîneur de Bordeaux à la tête des Bleus à une qualification pour les quarts de finale en Ukraine.

C'est donc tout naturellement que les journalistes présents en conférence de presse à Donetsk, samedi soir après la défaite face à l'Espagne (0-2), ont interrogé celui que l'on surnomme "Le Président" sur son avenir. Et sa réponse a été évasive, mais claire : "On vient d'être sorti de la compétition, la déception est palpable au niveau du staff et des joueurs mais il faudra faire le point de cet Euro, l'analyse de cet Euro. On va le faire dans les jours qui arrivent. Il y aura des satisfactions et des déceptions et vous verrez ce qui se passera par la suite."

Réponse dans quelques jours donc, à l'issue d'une rencontre entre Laurent Blanc et le président de la FFF.

Retrouvez le dossier spécial Euro 2012 


En vidéo, la réaction de Laurent Blanc, après la défait des Bleus face à l'Espagne

 

Commenter cet article

  • gege-75000 : On ne peut pas reprocher tous les maux de la terre a une équipe de gars qui ne savent que taper dans le ballon. Certains sont probablement des grandes gueules a baffer. Mais ce qu'on leur reproche ne serait-il pas ce que chacun des 60 millions de sélectionneurs que nous sommes ne somme pas prêt a accepter de nous même ? Demandons nous si nos clients sont satisfait du service que nous leur fournissons, au lieu de râler sur nos conditions de travail. La France ira vachement mieux une fois qu'on arrêtera de penser que c'est Laurent Blanc (et ses prédécesseurs) qui doivent résoudre ses problèmes d'égo sur un espace vert de 7000 m2.

    Le 25/06/2012 à 10h58
  • libertecherie65 : Surtout pas...

    Le 25/06/2012 à 10h40
  • sophie70000 : Gatés, mal élevés et surtout trop payés !

    Le 25/06/2012 à 09h38
  • yvonne46 : Ne foutez pas la faute sur Laurent Blanc.La jalousie entre ces joueurs eux même est une honte .Si l'un ne se donne pas à fond ,l'autre fera pareil. Pourquoi se décarcasser puisque leur salaire est assuré.Tous dehors et en recommence avec des jeunes qui ont envie de jouer et de tout donner.Et encore une chose ce langage ordurier , c'est dure à dire mais on voit tout de suite d'où certains arrivent et l'éducation qu'ils ont C'est bien dommage .Il est grand temps que leurs salaires soient revus à la baisse et si cela ne leur convient pas BASTA qu'ils aillent jouer à l'étranger et qu'ils y restent.Bon débarra

    Le 24/06/2012 à 21h15
  • hdsxm : Bravo ! tout est dit

    Le 24/06/2012 à 16h42
      Nous suivre :
      Obama distribue les bonbons pour Halloween

      Obama distribue les bonbons pour Halloween

      logAudience