En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Jeux Paralympiques : une première médaille d'or pour la France


le 31 août 2012 à 08h42 , mis à jour le 31 août 2012 à 14h31.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
SportLa France a récolté jeudi sa première médaille aux jeux Paralympiques de Londres en natation, grâce à la victoire de Charles Rozoy sur 100 m papillon.

Tout sourire, Charles Rozoy, premier médaillé français aux Jeux Paralympiques de Londres, a accueilli sa médaille d'or en chantant la Marseillaise à tue-tête. Le nageur de Dijon âgé de 25 ans, qui a perdu l'usage d'un bras dans un accident de moto, venait de remporter jeudi le 100 m papillon en 1:01.24, devant les Chinois Wei Yanpeng et Song Maodang. Il s'alignera également en 50 m nage libre lundi, 200 m quatre nages mercredi 5 septembre et en 100 m nage libre le lendemain. "Ça a toujours été mon rêve de gagner une médaille d'or", a-t-il lancé juste après sa victoire. "Quand j'étais petit, quand j'ai dit à mon prof que je voulais gagner une médaille d'or, elle m'a dit: Ne dis pas de bêtise et trouve-toi un vrai travail. Dire qu'il y a quatre ans, pendant les Jeux de Pékin, j'étais dans un lit d'hôpital"...
 
Le nouveau champion olympique s'est attiré les félicitations de la ministre déléguée aux Personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, qui était venue assister à des épreuves en compagnie de la ministre des Sports Valérie Fourneyron : "Cette médaille vient récompenser la volonté et le travail d'un grand athlète", a-t-elle réagi. L'Elysée a également diffusé un communiqué de François Hollande dans lequel le président de la République a adressé ses "félicitations les plus chaleureuses à Charles Rozoy", dont la "médaille donne toute la mesure de son talent et confirme la vitalité de la natation française". Et François Hollande d'ajouter : "Cette première victoire est un encouragement pour tous nos athlètes engagés dans les Jeux Paralympiques".
 
Déceptions françaises
 
Pourtant, pour les Français, cette première journée de compétition des Paralympiques a été marquée par une déception côté judo. Sandrine Aurières-Martinet, déficiente visuelle, deux fois vice-championne paralympique à Athènes puis à Pékin et qui espérait pouvoir monter cette fois sur la plus haute marche du podium, s'est inclinée face à la Chinoise Lijing Wang dans la catégorie des moins de 52 kg. Malgré une blessure à la cheville elle a tenté la médaille de bronze mais s'est fait battre par la Brésilienne Michele Ferreira sur ippon. "C'est une déception mais elle est allée jusqu'au bout avec courage", a réagi la ministre des Sports Valérie Fourneyron.
 
Le centre ExCel, rempli, où le public français était nombreux, a été le théâtre d'une autre déconvenue tricolore, celle de Solène Laclau en moins de 48 kg face à une autre Chinoise, Xiaoli Huang. Valérie Fourneyron n'en a pas moins souligné, à travers ces Jeux de Londres un "tournant dans l'histoire du paralympisme. Le public est très présent et la médiatisation est de plus en plus importante", s'est-elle félicitée, jugeant "impressionnant de voir les stades combles".

Commenter cet article

  • cadetroussel768 : Mille bravo et merci à vous... nos atlètes ( les vrais) sont notre fierté..... avec ou sans médaille d'ailleurs....

    Le 31/08/2012 à 10h21
  • gvans : Bravo ! autant de réjouissances que pour le jeuneManaudou

    Le 31/08/2012 à 09h12
      Nous suivre :
      Priées de ne pas "rire fort en public", les femmes turques s'insurgent sur les réseaux sociaux

      Priées de ne pas "rire fort en public", les femmes turques s'insurgent sur les réseaux sociaux

      logAudience