En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : JO de Sotchi 2014

JO 2012 - Basket : les Américains donnent une leçon aux Français


le 29 juillet 2012 à 17h59 , mis à jour le 29 juillet 2012 à 18h11.
Temps de lecture
3min
A gauche, le basketteur français Tony Parker face à l'Américain Kobe Bryant lors du match France-USA pour le tour préliminaire des JO 2012 le 29 juillet.

A gauche, le basketteur français Tony Parker face à l'Américain Kobe Bryant lors du match France-USA pour le tour préliminaire des JO 2012 le 29 juillet. / Crédits : AFP/MARK RALSTON

À lire aussi
SportLes basketteurs français ont fêté leur retour aux jeux Olympiques avec une défaite aussi lourde qu'imparable (98-71) face aux Etats-Unis, à l'issue d'un match soporifique dimanche à Londres.

le miracle n'a pas eu lieu. Les basketteurs français ont fêté leur retour aux jeux Olympiques avec une défaite aussi lourde qu'imparable (98-71) face aux Etats-Unis, à l'issue d'un match soporifique dimanche à Londres.
 
Douze ans après avoir perdu la finale de Sydney face aux mêmes Américains sur un score plus qu'honorable (85-75), les Bleus n'ont cette fois vu que de loin les superstars de la NBA, dans un match très attendu mais décevant.   Grâce à une belle défense, ils ont résisté pendant un quart-temps (21-22). Avant de sombrer dans une ambiance guindée, plombée par un jeu sans rythme et truffé de fautes, sous les yeux de la "First Lady" Michelle Obama. Si les Bleus ont pris l'eau en défense, ils ont surtout péché en attaque où ils se sont montrés beaucoup trop maladroits - 2 sur 22 à trois points (!) et 17 sur 27 aux lancers francs - pour exister.

Résultat logique
 
Harcelés dès qu'ils franchissaient le milieu du terrain, ils ont subi l'infernale pression défensive des Américains, dont c'est la caractéristique N.1, et ont ployé sous l'impact athlétique de LeBron James et compagnie. Lorsque Kevin Durant, meilleur marqueur US avec 22 points devant Kevin Love (14) et Kobe Bryant (10), a commencé à mettre ses tirs, l'addition a rapidement ressemblé à celle des taxis londoniens (52-36 à la pause). Privée de suspense, la deuxième période a alors tourné à une démonstration d'acrobaties entrecoupée de quelques paniers de Tony Parker (10 points) et d'Ali Traoré (12), avec deux entraîneurs ouvrant largement leur banc.
 
Si le résultat final est logique, les vice-champions d'Europe peuvent regretter de ne pas avoir réussi à se faire plaisir dans un match sur lequel ils fantasmaient beaucoup mais qu'ils n'ont finalement jamais emballé. Pour le reste, ils savent que les rendez-vous importants ne font que venir, face à l'Argentine mardi, puis la Lituanie, la Tunisie et le Nigeria, pays contre lesquels ils vont jouer leur place en quarts de finale avec l'espoir de retrouver les Etats-Unis le plus tard possible.
  

Commenter cet article

  • vingue : Quelle volée ! Pas génial pour débuter. Le match fut bizarre. Faux rythme, maladresse des deux côtés. On aurait dit un practice et puis?.. Quelle accélération des USA et quelle somme de talents ! Après, ils ont déroulé ! Derrière Parker pas grand monde pour prendre les choses en mains et dessous, c'est le désert, avec un Diaw définitivement surcoté. Toutefois à leurs décharges de cette piètre prestation, il ne faut pas oublier que la préparation de l'EDF a été extrêmement perturbée : entre les blessures (Parker, Traore), les forfaits aussi injustifiés qu'injustifiables (Noah, Mahinmi), et les retardataires pour cause de finales NBA ou de contrats à résigner (Batum, Diaw, Turiaf), il ne faut tout de même pas trop tirer sur l'ambulance ! Et puis, sur un malentendu, comme en 2000, ça pourrait finalement le faire ! Donc méfiance pour vous messieurs les argentins !

    Le 29/07/2012 à 19h08
      Nous suivre :
      Italie : une exposition photo au fond de la mer

      Italie : une exposition photo au fond de la mer

      logAudience