En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : JO de Sotchi 2014

JO 2012 : Docteur Christophe et Mister Lemaitre

Edité par
le 07 août 2012 à 05h45 , mis à jour le 07 août 2012 à 10h41.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
SportA l'aise quand il s'agit de se propulser à grandes enjambées vers la ligne d'arrivée, Christophe Lemaitre l'est beaucoup moins lorsqu'il faut parler de lui. Portrait d'un jeune homme timide et attachant.
Peu loquace, Christophe Lemaitre apprécie peu le fait d’être sous le feu des projecteurs et encore moins les sollicitations médiatiques. "Ça m’emmerde de répondre aux questions. Parler, ce n’est pas mon truc. Parler de moi, encore moins", confie-t-il au JDD le 5 août 2012. Né à Annecy le 11 juin 1990 d’une mère infirmière psychiatrique et d’un père électronicien-informaticien, il passe sa jeunesse à Culoz dans l'Ain. Le jeune savoyard, plutôt du genre solitaire, a été poussé par ses parents vers différents sports collectifs comme le football ou le rugby. Mais, avoue-t-il, "je n’arrivais pas à me fondre dans le collectif ». Au collège, le sprinteur ne vit pas une période facile. Avec sa timidité et son cheveu sur la langue, ses camarades ne sont pas toujours tendres et Christophe encaisse, sans vraiment répondre, les moqueries.
L'anti-star par excellence
L’athlétisme lui permettra de se révéler. Il s’y initie sept ans auparavant, au cours une fête de village. C’est le déclic : il est repéré par un animateur sportif qui parle de lui à Pierre Carraz, son actuel entraîneur, de cinquante ans son aîné. En quelques semaines seulement, Lemaitre court le 100m en moins de 12 secondes. Des performances qu’il ne cesse d’améliorer, jusqu’à descendre il y a un an sous la barre symbolique des 10 secondes. En 2010, après d'excellentes performances en junior, il glane ses premiers titres européens à Barcelone avec trois premières places au 100, 200 et 4x100 m. Il confirme l'année suivante aux championnats du monde avec une belle troisième place sur le 200 m, avant de conserver en 2012 son titre européen sur 100 m. En lice ce mardi pour ses premiers JO, le sprinteur préfère ne pas se prendre la tête et ne penser qu’à la course.  200 mètres à dévaler à toute vitesse le 7 août à 13h, le tout sans "trac" ni "boule au ventre". Il aura pourtant fort à faire pour accéder à la finale du 200 m, ses principaux concurrents se nommant Johan Blake et Usain Bolt. En coulisse, tout juste sait-on que Christophe aime l'OM, le poker, raconter des blagues et aller en boîte avec ses potes. Un type normal donc, anti-star par excellence. Mais si Christophe Lemaitre parvient à décrocher une médaille olympique à Londres, le jeune homme timide va devoir se faire violence. Nul doute que les sollicitations seront alors légions.
Commenter cet article

  • greg01 : Aller christophe, si tu gagne je t'offre tes prochains tournedos filet ;)

    Le 07/08/2012 à 12h57
  • nana371 : Voilà encore un bel exemple de sportif!Bonne chance et ne change pas!

    Le 07/08/2012 à 11h04
      Nous suivre :
      DiCaprio devient "messager de la paix pour le climat"

      DiCaprio devient "messager de la paix pour le climat"

      logAudience