En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : JO de Sotchi 2014

JO-2012 : un "guide de survie" pour les athlètes non anglophones


le 18 juillet 2012 à 15h58 , mis à jour le 18 juillet 2012 à 16h25.
Temps de lecture
3min
Le site des JO de Londres, le 5 décembre 2011

Le site des JO de Londres, le 5 décembre 2011 / Crédits : A.F.P.

A lire aussi
SportLes Jeux Olympiques de Londres débutent le 27 juillet prochain. Des centaines d'athlètes sont attendus dans la capitale anglaise et certains d'entre eux ne parlent pas un mot d'anglais. Embêtant. Un livret utile et ludique leur sera donc distribué.

"Anna" veut visiter la grande roue (London Eye), "Max" ne sait pas acheter un ticket de métro. Pas de panique puisque 25.000 "guides de survie" intitulés "L'anglais pour les Jeux" seront distribués aux athlètes venus pour les jeux olympiques et paralympiques de Londres. Le livret de 154 pages concocté par le British Council passe en revue toutes les situations pratiques et propose des mini-lexiques en espagnol, français, portugais, russe, mandarin et arabe, sans oublier de petits jeux.

L'athlète est en effet invité à remettre dans le bon sens le mot "subes" (buses), à écrire l'heure en dessous de petites horloges, un exercice familier des écoliers du monde entier, et à relier avec des flèches le vêtement et le mot correspondant. Ajoutez à cela des grilles de mots et des quizz, et vous aurez le parfait cahier de vacances pour sportif en quête de médaille ... linguistique. Les sports olympiques sont évidemment au menu avec tout le vocabulaire afférent en langue anglaise, à commencer par le tir à l'arc (Archery) et jusqu'à la lutte (Wrestling). Le British Council a gardé le meilleur pour la fin, avec "testez vos connaissances". Exemple: "How many beds does a twin room have ?" (Combien de lits dans une chambre double ?).

Certains athlètes se sont plaints sur Twitter de la longueur des lits dans les chambres du village olympique : "Mes pieds dépassent", a twitté une rameuse argentine. La phrase ne figure malheureusement pas dans le lexique. Ce livret ne dit pas un mot sur la météo, qui est pourtant le grand sujet de conversation dans les îles britanniques, ni même une phrase sur "comment acheter un parapluie"...

Commenter cet article

  • titigb : Connaissant tres bien Londres, n'importe qui s'en sort avec de l'anglais tres basique. De plus les Londoniens sont tres "friendly and helpful" vis a vis des touristes tout comme le personnel des transports en communs totalement a l'oppose des Parisiens. Et finalement a Londres la langue la moins parlee est l'anglais.

    Le 19/07/2012 à 11h56
  • georgesroma : Il y a autants d'indonesiens que d'americains.... et plus de chinois que d'anglophones .... l'ouverture sur le monde commence par soi-meme....

    Le 18/07/2012 à 18h07
  • bill_boquet : "Des centaines d'athlètes sont attendus dans la capitale anglaise et certains d'entre eux ne parlent pas un mot d'anglais." Ceci n'est qu'une plaisanterie : la langue anglaise est universelle, tout le monde sait la parler, l'écrire et la comprendre. Merci à sa vieille et démodée majesté : Ze Quouine !

    Le 18/07/2012 à 16h53
      Nous suivre :
      La Paris Games Week sur MYTF1News : par ici le programme !

      La Paris Games Week sur MYTF1News : par ici le programme !

      logAudience