ARCHIVES

Les footballeuses auront le droit de porter le foulard islamique


le 06 juillet 2012 à 08h07 , mis à jour le 06 juillet 2012 à 11h36.
Temps de lecture
3min
Arabie saoudite : footballeuses du "King's United women football club" portant le foulard islamique, le hijab (archives)

Arabie saoudite : footballeuses du "King's United women football club" portant le foulard islamique, le hijab (archives) / Crédits : AFP / O. Salem

À lire aussi
SportL'interdiction faite aux footballeuses de porter le foulard islamique, le hijab, a été levée jeudi par l'International Board (Ifab), l'instance qui détermine les règles du football au niveau mondial.

Jusqu'à présent, le foulard islamique était interdit dans le monde du football. Bien qu'autorisé dans d'autres sports comme le rugby et le taekwondo, cet accessoire était prohibé sur les terrains de foot pour des raisons de sécurité et parce qu'il n'était pas prévu par les règles régissant ce sport. Avec des conséquences parfois lourdes lors de compétitions internationales : l'an dernier, l'équipe féminine iranienne de football n'avait pas pu jouer son match de second tour qualification pour les Jeux olympiques contre la Jordanie parce que les joueuses avaient refusé d'ôter leur foulard avant le coup de sifflet. L'équipe iranienne avait été automatiquement déclarée vaincue par trois à zéro, ce qui avait mis fin aux rêves des jeunes femmes de s'envoler pour les jeux de Londres.

Mais désormais, les footballeuses musulmanes pourront porter le hijab : cette interdiction a été levée à l'unanimité des membres de l'International Football Association Board (Ifab) qui ont décidé une nouvelle rédaction des règles après avoir étudié des rapports du responsable médical de la Fifa. Fondée à la fin du XIXe siècle, l'Ifab est l'instance qui détermine les règles du football. Elle comprend quatre membres de la Fifa et quatre représentants des quatre fédérations du football au Royaume-Uni.

Soulagement dans les monarchies du Golfe

Le secrétaire général de la Fifa, Jerome Valcke, a déclaré lors d'une conférence de presse que les "questions de sécurité et médicales" sur ce sujet étaient réglées et que l'interdiction était donc levée. Une nouvelle réunion est prévue en octobre pour discuter des détails. "Le seul point restant maintenant est la couleur et le dessin du foulard", a précisé Jerome Valcke. Le fils du roi Hussein de Jordanie, le prince Ali Bin Al Hussein, vice-président de la Fifa et membre du comité exécutif, avait notamment fait campagne pour obtenir la levée de l'interdiction.

La décision des instances du football a été accueillie dans la plupart des monarchies conservatrices du Golfe, souvent réservées sur le sport féminin, comme "un encouragement" aux footballeuses musulmanes. "Cette décision, attendue avec impatience, fait notre très grande joie", a réagi la présidente de la commission du sport féminin au sein de la fédération koweïtienne de football (FKT), cheikha Naïma Al-Sabah, interrogée par l'AFP. "Elle rend justice aux joueuses voilées. Son impact sera direct et positif sur l'engouement des Koweïtiennes à jouer au football", a ajouté cheikha Naïma, dont la sélection féminine de football participe à diverses compétitions, tout comme celles des Emirats arabes unis, du Qatar et de Bahreïn.

Aux Emirats arabes unis, "où la promotion du football a commencé depuis des années dans les écoles (...), la femme aura désormais l'occasion de pratiquer ce sport dans le respect de la religion", a déclaré le secrétaire général de la Fédération nationale de football, Youssef Abdallah. Au Qatar voisin aussi, petit pays qui organise la Coupe du monde de football de 2022 et qui encourage le sport féminin, le soulagement est manifeste. "La Fifa s'est assurée que le port du voile n'entrave pas la sécurité, ce qui va permettre aux footballeuses voilées de pratiquer librement leur sport", a souligné le conseiller technique du football féminin au Qatar, Hani Ballan. "Le nombre des footballeuses va augmenter, avec le soutien des familles, des fédérations et des instances sportives soucieuses de l'identité musulmane".

Commenter cet article

  • jean06riencore : Ho oui. Une belle avancée !!!

    Le 06/07/2012 à 17h58
  • atheegraceadieu : C'est bien des avis de supporters çà !

    Le 06/07/2012 à 16h49
  • le_chti40 : Je suis entièrement de votre avis.

    Le 06/07/2012 à 16h14
  • serginou73 : Le Qatar avait versé une jolie somme pour obtenir la coupe du monde, ils ont dû pas mal arrosé pour obtenir cette avancée pour le féminisme..

    Le 06/07/2012 à 13h33
  • Deleiya : Eh beh si la vitrine du monde accorde elle aussi des droits sur ce genre de pratique... Comment pourra t on justifier son interdiction?

    Le 06/07/2012 à 13h26
      Nous suivre :

      Inde : un léopard sème la panique

      logAudience