En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Ligue 1 : Montpellier champion de France au bout d'une folle soirée


le 20 mai 2012 à 23h31 , mis à jour le 21 mai 2012 à 13h58.
Temps de lecture
3min
L'avant montpelliérain John Utaka lors du match Auxerre-Montpellier le 20 mai 2012.

L'avant montpelliérain John Utaka lors du match Auxerre-Montpellier le 20 mai 2012. / Crédits : AFP/Jeff Pachoud

À lire aussi
SportMontpellier est devenu dimanche champion de France à l'issue de sa victoire à Auxerre (2-1), au terme de la 38e et dernière journée de championnat, marquée par d'incroyables interruptions de match en raison de supporteurs d'Auxerre amers après la relégation de l'AJA.

Au bout du suspense, ils l'ont fait ! Montpellier est devenu dimanche champion de France à l'issue de sa victoire à Auxerre (2-1), au terme de la 38e et dernière journée de championnat, marquée par d'incroyables interruptions de match en raison de supporteurs d'Auxerre amers après la relégation de l'AJA.

C'est le premier titre de champion de Montpellier, 13e budget de L1 (36 millions d'euros) qui devance le Paris SG, 2e (victorieux à Lorient 2-1), qui a dépensé plus de 100 millions d'euros en recrutement cette saison depuis son rachat par des investisseurs qataris.

Les interruptions multiples à Auxerre, entre jets de projectiles et tribunes évacuées par les CRS, en présence du ministre de l'Intérieur Manuel Valls à l'Abbé-Deschamps, ont provoqué un décalage énorme dans la soirée. Le match des Parisiens, brièvement interrompu aussi en première période à cause de fumigènes, s'est achevé normalement, bien avant celui de Montpellier, alors sur un score nul de 1-1 à ce moment-là, en pleine interruption. Le suspense était son comble. Si Montpellier avait perdu ensuite, à la reprise du match, Paris SG aurait été champion. Mais Utaka a mis fin au suspense avec son deuxième but en fin de match (2-1, 75e).

Montpellier, l'équipe de l'exubérant président Louis Nicollin, ému aux larmes, s'est donc aussi qualifiée pour la plus prestigieuse des compétitions de club, la Ligue des champions, qu'elle découvrira (cette qualification était acquise bien avant la dernière journée de championnat). Reste à savoir si Montpellier gardera ses joyaux -Belhanda et Giroud- dans son effectif, alors que ces deux joueurs seront très convoités à la mi-saison (la presse allemande verrait bien Giroud aller au Bayern Munich). La fête pouvait battre son plein à Montpellier, place de la Comédie.

Commenter cet article

  • jghttc1 : Le plus dure resteà faire mMontpelier aura fort à faire en league des Champions face à des Real, Barcelone, Manchester ( City et United), Juventus et autres Dortmund et Bayern qui ont des budgets plusieurs fois supérieurs et une pleiade de stars sur le terrain . On ne peut lui souhaiter que de ne pas être poussé vers la sortie trop tôt !!

    Le 21/05/2012 à 12h53
  • jghttc1 : Vous osez encore citer Georges Frêche ?

    Le 21/05/2012 à 12h48
  • ELODIE : Honte pour notre ville d\'Auxerre d\'avoir agit comme hier soir sur le terrain.

    Le 21/05/2012 à 12h41
  • __camille__ : Il est dommage que Georges Frêche, parti trop tôt, qui a tant fait pour le MHSC n'ait pas pu fêter cette vicroire méritée avec son grand ami Louis Nicolin.

    Le 21/05/2012 à 11h36
  • huma63 : Bravo Montpellier!! Je suis très contente surtout pour Loulou Nicollin qui a bien mérité cette victoire depuis de si longues années... Parti de DH pour en arriver là, sans tout le pognon des grandes équipes.... Je dis chapeau.. Merci pour cette belle victoire et faites-nous encore rêver pour la prochaine saison et surtout la league des champions... j'attends cela avec impatience...

    Le 21/05/2012 à 09h38
      Nous suivre :
      EXTRAIT Sept à Huit : aux Etats-Unis, la police est dans l'école

      EXTRAIT Sept à Huit : aux Etats-Unis, la police est dans l'école

      logAudience