En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Roland-Garros : la joie de Tsonga et Mahut, la colère de Federer

avec
le 24 mai 2015 à 22h28 , mis à jour le 24 mai 2015 à 22h37.
Temps de lecture
3min
Jo-Wilfried Tsonga lors du premier tour de Roland-Garros, le 24 mai 2015.
A lire aussi
Sport La première journée sur la terre battue de la Porte d'Auteuil a été marquée par l'entrée en lice - facile - de l'ancien numéro un tricolore, l'élimination des trois Françaises engagées ce dimanche et l'arrivée impromptue sur les courts d'un fan un peu trop pressant du Suisse.

2015, l'année de Jo ?

Plutôt décevant depuis son retour à la compétition en mars, Jo-Wilfried Tsonga est entré en douceur dans le tournoi ce dimanche lors de la première journée de Roland-Garros. Le Manceau, "super content" de retrouver l'ambiance de la Porte d'Auteuil deux ans après y avoir atteint les demi-finales, a facilement disposé du Suédois Christian Lindell, 200e mondial, qui faisait ses grands débuts en Grand Chelem à 23 ans. Une victoire en trois sets (6-1, 6-2, 6-2) bonne pour la confiance. "Je sais que j'ai les capacités de bien jouer au tennis. Les conditions pour moi sont bonnes, ici, à Roland-Garros", a souligné le Manceau.

Victoire aussi pour Nicolas Mahut, qui restait sur deux éliminations dès le premier tour. L'Angevin a battu le jeune Belge de 21 ans Kimmer Coppejans, 109e, en trois manches 6-3, 6-4, 7-6 (7/4).   Il  affrontera au prochain tour Ernests Gulbis, demi-finaliste l'an passé, en quête de confiance. Le Letton, tête de série N.24 à Paris, n'avait gagné que deux matches cette saison avant son succès contre le Néerlandais Igor Sijsling (166e mondial) en trois sets 6-4, 6-4, 7-6 (7/3). Déception en revanche pour Paul-Henri Mathieu, qui n'a pas résisté face au Japonais Kei Nishikori, numéro 5 mondial (6-3, 7-5, 6-1).
 
Hécatombe chez les Françaises

Trois entrées dans le tournoi, trois éliminations. Ce premier jour a été noire pour les Tricolores dans le tableau féminin. Le plus gros coup dur ? La défaite en trois sets (3-6, 6-3, 6-2) de Caroline Garcia, la numéro deux française, face à la Croate Donna Vekic, 18 ans et 165e mondiale. C'est le deuxième revers en deux ans au premier tour pour la Lyonnaise, qui a quitté le court central avec les yeux mouillés.  "Je ne sais pas si c'est une désillusion. C'est juste que je suis déçue d'être incapable de jouer ici au tennis", a expliqué la jeune Française de 21 ans, qui débutait pour la première fois un tournoi majeur avec le statut de tête de série (N.31).

Elle a expliqué avoir été intimidée par le court central, comme l'an dernier. "Il est grand. Je l'ai regardé souvent à la télé. Cela représente Roland-Garros. C'est "too much" pour l'instant pour moi de jouer sur ce terrain. L'année prochaine, je demanderai à jouer sur le N.9, cachée, où il n'y a personne! Ou à Jean-Bouin !", a-t-elle ajouté, un peu dépitée. Océane Dodin, gênée au poignet droit après un bon début contre la Japonaise Kurumi Nara (3-6, 7-5, 6-1) et Fiona Ferro, dominée par la Brésilienne Teliana Pereira (6-3, 6-2), l'ont accompagné vers la sortie. Douze autres Français entreront en piste lundi dont Gaël Monfils et Gilles Simon.

Federer "absolument pas content"

Malgré sa victoire facile face au Colombien Alejandro Falla (6-3, 6-3, 6-4) pour son premier match de l'édition 2015 de Roland-Garros, dimanche, Roger Federer a peu apprécié l'intrusion sur le court, à l'issue de la rencontre, d'un jeune fan désireux de prendre un selfie avec lui. Le tout sous les yeux de la sécurité qui a laissé la scène se dérouler sans intervenir. Ça ne devrait pas arriver sur un tel court. Le terrain c'est notre lieu de travail, on devrait s'y sentir en sécurité", a estimé le numéro deux mondial.

Commenter cet article

  • 412bid : Exit Federer et son orgueil!! bravo!!!

    Le 03/06/2015 à 12h25
  • tiznit-pn : Ces vedettes doivent rester intouchable par ce peuple dangereux grâce auquel ils vivent, que l'argent peut rendre l'homme vaniteux.

    Le 25/05/2015 à 10h41
  • syrah90 : Bravo la sécurité, il aurait voulu lui planter un couteau c'était pareil, souvenons-nous de Monica, lamentable.

    Le 25/05/2015 à 00h14

      Gilles Bouleau a un message pour vous...

      logAudience