En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Tour de France - 16e étape : la grande échappée de Voeckler


le 18 juillet 2012 à 17h13 , mis à jour le 18 juillet 2012 à 21h27.
Temps de lecture
3min
Le Français Thomas Voeckler a remporté la 16e étape du Tour de France, mercredi, à Luchon - juillet 2012

Le Français Thomas Voeckler a remporté la 16e étape du Tour de France, mercredi, à Luchon - juillet 2012 / Crédits : France Télévision

À lire aussi
SportLe Français Thomas Voeckler (Europcar) a remporté en solitaire mercredi la 16e étape du Tour de France jalonnée par les ascensions des grands cols pyrénéens.

Et de deux ! Le Français Thomas Voeckler (Europcar) a remporté la 16e étape du Tour de France, mercredi, à Luchon, après une longue échappée dans les grands cols pyrénéens. Le cycliste de 33 ans a enlevé sa deuxième victoire depuis le départ, la cinquième d'un coureur français, dans cette étape de 197 kilomètres qui comportait quatre ascensions, Aubisque, Tourmalet, Aspin et Peyresourde. Sur la ligne, l'ex-maillot jaune du Tour 2011 a précédé de plus d'une minute et demie le Danois Chris Anker Sörensen.
 
Au lendemain de la journée de repos, l'Australien Cadel Evans a subi une sévère défaillance dans une étape marquée par une forte chaleur. Le vainqueur du Tour 2011 a lâché prise une première fois dans Aspin avant d'être définitivement distancé dans Peyresourde par ses adversaires directs. L'échappée du jour (38 coureurs à son début) a pris forme une vingtaine de kilomètres après le départ de Pau.

Le porteur du maillot jaune dans la roue de son coéquipier
 
Voeckler, désormais paré du maillot à pois du meilleur grimpeur, est passé en tête au sommet des quatre cols. Dans le Tourmalet, à quelque 85 kilomètres de l'arrivée, il a emmené avec lui Brice Feillu et l'Irlandais Daniel Martin, décroché ensuite. Voeckler et Feillu sont restés ensemble dans Aspin avant que le premier distance son compagnon à 7 kilomètres du sommet de Peyresourde, soit 22 kilomètres de l'arrivée.
 
Evans a été distancé à 3 kilomètres du sommet d'Aspin, où les équipiers de l'Italien Vincenzo Nibali (Basso) et du Belge Jurgen Van den Broeck (Vanendert) ont durci l'allure. Evans a de nouveau lâché prise dans la dernière ascension où Nibali est passé à l'attaque. Mais le porteur du maillot jaune, le Britannique Bradley Wiggins, est resté dans la roue de son coéquipier Chris Froome pour revenir sur le Sicilien.

Commenter cet article

  • pat.hibulaire : @gil44 - Dont'acte .... J'accepte volontiers les arguments vécus et justifiés par un spécialiste .

    Le 19/07/2012 à 10h20
  • ic1980 : Avec le total manque de panache du leader britanique et des autres pseudo prétendants, ce garçon apporte un peu de fraicheur, de courage et de la fierté nationale. Nos amis les footeux devraient en prendre de la graine.

    Le 19/07/2012 à 09h20
  • le_bled : Heureusement, il y en a au moins un qui a du panache. Bravo Thomas.

    Le 19/07/2012 à 09h06
  • catarhiniens28 : Berny""les autres aussi etaient également des grands sportifs.....oui mais.!....

    Le 19/07/2012 à 00h52
  • Ludo02 : Il et trop fort ce garcon la et pierre roland aussi c et une bonne equipe

    Le 18/07/2012 à 22h44
      Nous suivre :
      Ce pompier a monté 700 marches en 5 minutes et 15 secondes

      Ce pompier a monté 700 marches en 5 minutes et 15 secondes

      logAudience