En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

VIDEO. Ces chefs étrangers installés en France qui ont décroché une étoile Michelin


le 18 février 2013 à 21h58 , mis à jour le 18 février 2013 à 22h02.
Temps de lecture
3min
Le guide Michelin a beau être de plus en plus concurrencé, les professionnels attendent avec anxiété chaque nouvelle édition.
A lire aussi
TendancesLe guide Michelin a dévoilé ce lundi son palmarès. Un seul nouveau "trois étoiles", le chef Arnaud Donckele, du restaurant "La Vague d'or" à Saint-Tropez, a été distingué. Autre fait notable : l'émergence de jeunes chefs étrangers venus en France. Rencontre.

Le restaurant "La Vague d'or" du chef Arnaud Donckele, sis à Saint-Tropez, a rejoint lundi le club très restreint des "trois étoiles" français, qui compte désormais 27 établissements, dans l'édition 2013 du guide Michelin (voir la liste complète de 27 grands étoilés plus bas dans cet article). Agé de 35 ans seulement, Donckele a été formé par Alain Ducasse.

Parmi les nouvelles tendances détectées par le guide rouge, l'émergence de jeunes chefs étrangers, venus  s'installer en France. Un Italien et un Japonais, notamment, viennent de décrocher leur premier macaron. TF1 est allée goûter leurs plats à Paris et à Fontainebleau. Voir le reportage ci-dessus.
 
Les 27 restaurants "3 étoiles" en France outre "La Vague d'or" d'Arnaud Donckele :
 
Dix d'entre eux sont situés à Paris (entre parenthèses le chef actuel et l'année d'attribution) :
   - "Epicure", dans l'hôtel Bristol (Eric Frechon, 2009)
   - "L'Astrance" (Pascal Barbot, 2007)
   - "Le Meurice" (Yannick Alléno, 2007; le chef a annoncé son départ fin décembre)
   - "Le Pré Catelan" (Frédéric Anton, 2007)
   - "Guy Savoy" (2002)
   - "Ledoyen" (Christian Le Squer, 2002)
   - "Alain Ducasse au Plaza Athénée" (2001)
   - "Pierre Gagnaire" (1998)
   - "L'Arpège" (Alain Passard, 1996)
   - "L'Ambroisie" (Bernard et Mathieu Pacaud, 1988)
  
En régions :
   - "La Vague d'or", à Saint-Tropez dans le Var (Arnaud Donckele, 2013)
   - "Flocons de sel", à Megève en Haute-Savoie (Emmanuel Renaut, 2012)
   - "Auberge du Vieux Puits", à Fontjoncouse dans l'Aude (Gilles Goujon, 2010)
   - "Le Petit Nice", à Marseille (Gérald Passédat, 2008)
   - "Pic", à Valence dans la Drôme (Anne-Sophie Pic, 2007)
   - "Lameloise", à Chagny en Saône-et-Loire (Eric Pras, 1979, perdue en 2005, retrouvée en 2007)
   - "Régis et Jacques Marcon", à Saint-Bonnet-le-Froid en Haute-Loire (2005)
   - "La Côte Saint-Jacques", à Joigny dans l'Yonne (Jean-Michel Lorain, 2004)
   - "L'Arnsbourg", à Baerenthal en Moselle (Jean-Georges Klein, 2002)
   - "Bras", à Laguiole dans l'Aveyron (Michel et Sébastien Bras, 1999)
   - "Le Relais Bernard Loiseau", à Saulieu en Côte-d'Or (Patrick Bertron,
1991)
   - "Georges Blanc", à Vonnas dans l'Ain (1981)
   - "Les Prés d'Eugénie", à Eugénie-les-Bains dans les Landes (Michel Guérard, 1977)
   - "Troisgros", à Roanne dans la Loire (Michel Troisgros, 1968)
   - "L'Auberge de l'Ill", à Illhaeusern dans le Haut-Rhin (Marc Haeberlin, 1967)
   - "Paul Bocuse", à Collonges-au-Mont-d'Or dans le Rhône (1965)
  
A Monaco :
   - "Le Louis XV Alain Ducasse" (1990, retirée en 1997, retrouvée en 1998, retirée en 2001, puis retrouvée en 2003)

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Document - Henry : « Sans mon père, je n’en serais pas là »

      Document - Henry : « Sans mon père, je n’en serais pas là »

      logAudience