En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Millésimes

Suivre le flux rss
Flux RSS
vin consommation alcool bar

Crédits : George Doyle/Stockbyte/Thinkstock

Dans le monde des vins, les millésimes recouvrent une importance particulière. Mais qu'est-ce réellement qu'un millésime ? Quelles sont les conditions qui en font une réussite ? Quels millésimes sont les plus cotés ? Eléments de réponse pour amateurs et passionnés.

Qu'est-ce qu'un millésime ?
Contrairement à ce que l'on croit généralement, le terme millésime ne désigne pas forcément un grand vin. Le millésime est l'année de récolte des raisins qui ont servi à la fabrication du rouge, blanc ou rosé. Cette date correspond aux vendanges et non pas à l'année de mise en bouteille ou de vente. Si un vin ne porte pas de millésime sur son étiquette, c'est qu'il provient d'un assemblage de plusieurs années de récoltes (deux en général).
Quelles conditions donnent un bon millésime ?
Si le travail des viticulteurs et l'état sanitaire des vignes sont prépondérants dans la réussite d'un grand millésime, les conditions météorologiques y sont également pour beaucoup. Au passage de chaque saison, l'on peut déjà deviner de la qualité attendue des baies de raisin (un hiver trop doux ne sera pas de bon aloi, alors qu'un été chaud et sec sera favorable à une bonne maturation). Ce sont sur ces éléments que se basent les connaisseurs pour prédire la qualité du millésime d'une année en cours, avant même la vinification.
Quels sont les plus grands millésimes à ce jour ?
Les grands millésimes ne s'accordent pas forcément sur toutes les régions françaises au cours d'une année. Les grandes années homogènes sur le territoire sont 1929, 1947, 1961, 1990, 2005 et 2010. Les vins de garde (avec un potentiel de vieillissement) gagnent à être conservés dans de bonnes conditions.

Plus d'actualités de Millésimes

"Le réchauffement climatique favorisera le développement de la viticulture au nord de l'Europe"

Sciences -

Un été chaud, peu de précipitations... : le millésime 2015 s'annonce excellent, et les viticulteurs sont satisfaits de débuter les vendanges avec plusieurs semaines d'avance. Mais à plus ou moins long terme, le réchauffement climatique pourrait modifier la géographie des vignobles ainsi que le goût du vin. Les vignes disparaitront-elles du territoire français ? Quel goût aura le vin ? Benjamin Bois, de l'Institut Universitaire de la Vigne et du Vin de Dijon, a répondu aux questions de MYTF1News.

Nous suivre :

Et soudain, une cabine de la grande roue s'enflamme

logAudience