En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
DOSSIER : Crise financière

Crise de la dette, l'assurance-vie n'a plus la cote


Economie - 1min 20s -

Les montants retirés sont supérieurs aux montants déposés, ça s'appelle une décollecte. Elle est due à la crise financière et à l'inquiétude autour des dettes souveraines. Les épargnants sont nombreux à se tourner vers le livret A.

La journée en vidéo

Alcatel-Lucent : "Pas acceptable" le départ de l'ex-PDG, estime Emmanuel Macron

Alcatel-Lucent : "Pas acceptable" le départ de l'ex-PDG, estime Emmanuel Macron

1min 17s
Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a qualifié mercredi de "cas choquant" et "pas acceptable" le départ de l'ex-directeur général d'Alcatel-Lucent, Michel Combes, alors que la fusion avec Nokia n'est pas terminée. "Il n'est pas compréhensible ni acceptable que M. Combes prenne la décision aujourd'hui de quitter l'entreprise alors que l'opération n'est pas terminée (...) Il n'est pas normal qu'un grand dirigeant d'entreprise quitte le navire le premier", a-t-il déclaré à la presse à la sortie du Conseil des ministres.

Le 13 heures du 2 septembre 2015 : Ados biberonnés aux smartphones : à partir de quel âge est-ce utile ? - 1407

Ados biberonnés aux smartphones : à partir de quel âge est-ce utile ?

2min 29s
À partir de quel âge faut-il acheter un téléphone portable à son enfant ? Pauline et Charlotte, 13 ans, ne se séparent jamais de leur téléphone sauf en classe. Leurs parents ont cédé parce qu’elles avaient bien travaillé. Certains forfaits sont aussi très attractifs. Pour les psychiatres, leur usage est déconseillé avant le collège.

Le 13 heures du 2 septembre 2015 : Arbres arrachés, maisons endommagées… après le déluge, l’heure du bilan à Montauban - 639

Arbres arrachés, maisons endommagées… après le déluge, l’heure du bilan à Montauban

1min 57s
Montauban, dans le Tarn-et-Garonne, est l’une des villes les plus meurtriers par les orages et intempéries de lundi soir. Deux personnes ont perdu la vie et douze ont été blessées. Des dizaines de milliers de foyers sont encore privés d’électricité et de nombreux dégâts matériels ont été recensés. TF1 est allé à la rencontre des habitants pour recueillir leurs réactions.

Le 13 heures du 2 septembre 2015 : - 1649

Danse, musique, judo… des activités périscolaires mais à quel prix ?

2min 19s
De nombreux enfants pratiquent une activité en parallèle de l’école pour décompresser. En moyenne, elle coûte entre 200 et 300 euros par an. Un investissement non négligeable pour les parents. Heureusement, des associations existent avec des prix raisonnables et au cas par cas.

Le 13 heures du 2 septembre 2015 : TRACTEURS LORRAINE - 849

En Lorraine aux côtés des agriculteurs en route pour bloquer Paris

2min 22s
Confrontés à de grandes difficultés, notamment dans le secteur de l’élevage, les agriculteurs ont prévu d’organiser jeudi une démonstration de force. Mille tracteurs sont en route partout en France pour bloquer la capitale. Une équipe de TF1 était du "voyage" en départ de Metz mercredi matin.

Le 13 heures du 2 septembre 2015 : CALAIS MIGRANTS EUROTUNNEL - 307

Eurostar : 750 passagers enfermés, récit d’une nuit cauchemardesque

2min 55s
Les passagers d'un Eurostar bloqué depuis mardi soir ont quitté Calais-Frethun pour Londres à bord d'un autre train mercredi à 10h35. Des migrants sur les voies puis une panne sont à l'origine de l'arrêt. Ils racontent leur calvaire à l'intérieur des wagons. "On était comme des animaux enfermés" relate une dame en colère.

Le 13 heures du 2 septembre 2015 : - 61

Fournitures scolaires : quand il n'y en a plus, il y en a encore… !

1min 51s
L'année scolaire est lancée mais la course aux fournitures n’est pas terminée. Les parents ont reçu les fameuses listes complémentaires, c’est donc de nouveau la cohue dans les rayons. Mais certains écoliers, économes, comptent utiliser leurs affaires de l'année dernière.

Le 13 heures du 2 septembre 2015 : - 498

La gare de Budapest transformée en camp de migrants

2min 22s
Des milliers de réfugiés s'entassent dans les sous-sols de la gare de Budapest. Elle s'est progressivement transformée en camp de migrants. Sur place, les conditions sanitaires se dégradent. Si les Hongrois ne veulent pas voir cette misère à leur porte, des habitants, pris de pitié, viennent les nourrir.

Voir plus de vidéos
Commenter cette vidéo

      Nous suivre :

      Un journaliste passe de LCI à TF1 : pour sa dernière, il pousse la chansonnette

      logAudience