En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Le candidat FN et cégétiste hué par les militants CGT : les images


Politique - 30 secondes -

Plusieurs centaines de personnes ont hué lundi le délégué CGT, convoqué au siège de la confédération pour s'être présenté comme candidat du Front national aux élections cantonales en Moselle.

La procédure disciplinaire engagée par la CGT contre l'un des siens, pour s'être présenté comme candidat du Front national aux élections cantonales en Moselle, va connaître lundi une nouvelle étape avec une confrontation entre les deux parties. Fabien Engelmann, secrétaire du syndicat CGT des agents territoriaux de la mairie de Nilvange, ainsi que le secrétaire adjoint, sont convoqués à 14h par la Fédération des services publics au siège de la confédération, à Montreuil. Ils seront entendus par le secrétaire général de la fédération, Baptiste Talbot, et l'un de ses adjoints, avant la réunion, début avril, du Conseil national de la fédération, qui devra statuer sur leur cas.

Fabien Engelmann avait été suspendu il y a un mois, ainsi que son syndicat de 25 adhérents, par la fédération des services publics et l'union départementale CGT de Moselle, pour avoir représenté le FN au scrutin cantonal. Le candidat a été éliminé dimanche dernier à l'issue du premier tour, n'ayant pu franchir la barre de 12,5% des inscrits. Avec 23,4% des voix, il était arrivé en 3e position, devancé par un socialiste et un communiste.

"Faire amende honorable"

Ancien du NPA d'Olivier Besancenot, Fabien Engelmann a déclaré ne pas voir  "d'incompatibilité entre ses convictions affichées et son engagement syndical". Selon la fédération CGT des services publics, "cet adhérent a défendu publiquement les thèses du FN sur la préférence nationale, l'immigration comme cause du chômage et contre la régularisation des sans-papiers". Le FN s'est efforcé de présenter son candidat comme une victime du comportement "sectaire" de la CGT, l'encourageant à déposer plainte pour "discrimination politique".

Selon Baptiste Talbot, Fabien Engelmann garde la possibilité de "faire amende honorable, de se ranger aux arguments" des responsables de la CGT. Mais il est "plus que probable" que la procédure disciplinaire aille à son terme, a-t-il dit. Le candidat frontiste encourt l'exclusion de la CGT.

La journée en vidéo

Référendum grec : le "oui" l'emporterait de peu selon un sondage

Référendum grec : le "oui" l'emporterait de peu selon un sondage

2min 04s
A deux jours du référendum sur l'avenir économique de la Grèce, un sondage place le "oui" en tête des suffrages. Selon Yannick Mahé, envoyé spécial à Athènes pour LCI, il s'agirait du "résultat du travail de sape des chaînes privées du pays" qui n'ont de cesse de faire campagne pour le "oui' ".

Marine Le Pen : "Le peuple grec a le droit de se décider souverainement'

Marine Le Pen : "Le peuple grec a le droit de se décider souverainement'

31 secondes
Invitée de "LCI Matin-Radio Classique" ce vendredi, la présidente du Front national a estimé que François Hollande avait bien fait de ne pas annuler sa tournée africaine de trois jours en Afrique. "Décaler pour faire quoi ? Campagne pour le oui en Grèce ?" s'est-elle agacée.

L'expo "Innov' Climat" présente les nouvelles technologies écologiques

L'expo "Innov' Climat" présente les nouvelles technologies écologiques

1min 15s
François Moisan, directeur exécutif de l'Agence de l'Environnement et de le Maîtrise de l'Energie (ADEM), est venu présenter sur LCI l'exposition "Innov' Climat" qui se tient jusqu'à mercredi sur le parvis de l'Hotel de Ville de Paris. Il a expliqué que cette exposition permettra de montrer les nouvelles technologies de lutte contre le réchauffement climatique au grand public.

Marine Le Pen : "Je n'entends que des attaques personnelles"

Marine Le Pen : "Je n'entends que des attaques personnelles"

49 secondes
Invitée de "LCI Matin-Radio Classique" ce vendredi, la présidente du Front national a réagi à l'allusion de Nicolas Sarkozy à la famille Le Pen la veille à Chateaurenard, ciblant "la fille dans le Nord et la petite fille dans le Sud". "Il n'y a à l'égard des dirigeants du Front national, que des attaques personnelles", a-t-elle regretté.

Marine Le Pen : "Moi ce qui m'importe, c'est le référendum interne au parti"

Marine Le Pen : "Moi ce qui m'importe, c'est le référendum interne au parti"

46 secondes
Invitée de "LCI Matin-Radio Classique" ce vendredi, la présidente du Front national est revenue sur la décision de justice qui a annulé la veille la suspension de Jean-Marie Le Pen du parti. "La réalité c'est que les magistrats de Nanterre et les médias accordent à Jean-Marie Le Pen huit jours de plus pour faire quelques provocations supplémentaires", a-t-elle déclaré.

Voir plus de vidéos
Commenter cette vidéo

  • nezdegoret : De moins en moins et c'est tant mieux

    Le 30/03/2011 à 21h48
  • nezdegoret : Il faut les laisser dans leur monde !pour le reste ça ne changera rien!

    Le 30/03/2011 à 21h47
  • jumbo6e6 : @kosotto1. Le probleme est là en France les syndicats sont fortement politisés! Le vote et " l'encartage" en tant que citoyen n'a rien à voir avec le syndicat auquel on'appartient et qui defend en tant que salarié!!!

    Le 29/03/2011 à 13h15
  • zaeaze444 : Nous savons tous que la CGT est fortement politisée, comme tous les syndicat français. Il ne faut quand même pas être bien malin pour comprendre que les valeurs de la CGT ne sont pas celles du FN.

    Le 29/03/2011 à 10h37
  • mars1394 : ëtre exclu de la CGT ? Brrrrr, j'en tremble !

    Le 29/03/2011 à 09h55
      Nous suivre :

      Des petits pois dans le guacamole ? Le débat déchire l'Amérique, Obama s'en mêle

      logAudience