Bayrou au salon de l'agriculture : "C'est mon monde"


Politique - 24 secondes -

Présent dimanche matin au salon de l'agriculture, le candidat du MoDem à la présidentielle est allé à la rencontre des agriculteurs, assurant qu'il était légitime dans cet environnement. "Je sais ce que c'est de faire naître des veaux", a-t-il dit.

Fils de paysan, éleveur lui-même, François Bayrou s'est présenté dimanche au Salon de l'agriculture comme le seul candidat à la présidentielle à comprendre de l'intérieur les problèmes des agriculteurs, dont il entend demain défendre la cause à l'Elysée. "Les agriculteurs, ce n'est pas une clientèle électorale, c'est une pratique, une culture que je connais de l'intérieur. Il faut arrêter de prendre ces hommes et ces femmes simplement comme des bulletins de vote", a lancé le candidat MoDem à son arrivée au parc des expositions de la Porte de Versailles. L'enfant de Bordères (Pyrénées-Atlantiques), deuxième candidat après Nicolas Sarkozy à visiter la plus grande ferme de France, a tenu d'emblée à marquer sa différence avec ses concurrents à la présidentielle qui "viennent une fois par an tâter le cul des vaches". "L'agriculture j'y suis né, j'y ai passé toute ma vie et j'ai voulu rester chef d'exploitation", a-t-il raconté.

"A l'âge de 20 ans, après le décès de mon père agriculteur dans un accident du travail, je me suis retrouvé avec ma mère à la tête d'une petite exploitation agricole. Il y avait 17 vaches dont il fallait s'occuper. Je sais ce que c'est de faire naître des veaux, de semer, de faner. Je suis dans le monde politique, le seul qui ait, non seulement des racines mais une vie dans e monde agricole", a-t-il insisté.

Entouré d'une meute de journalistes, cameramen et photographes, le candidat centriste, accompagné du député des Pyrénées-Atlantiques Jean Lassalle, a eu bien du mal à se frayer un chemin entre les stands durant sa matinée. Il a cependant pris le temps d'échanger quelques mots en connaisseurs avec quelques éleveurs d'ovins et de bovins et sacrifié aux traditionnelles photos de familles avec des enfants. "S'il y a bien un univers dont on est sûr qu'il sera crucial pour l'avenir, dont forcément la place va être réévaluée, reconnue, remise en valeur, c'est évidemment le monde agricole", a-t-il expliqué en évoquant la nécessité de nourrir les 7 et bientôt 9 milliards d'invididus de la planète. "Seuls les paysans savent nourrir l'humanité et l'avenir doit être rendu à l'agriculture".

La journée en vidéo

Cécile Duflot tweet avec humour "c’est qui le bol…os qui veut arrêter #LesGuignols"

Cécile Duflot tweet avec humour "c’est qui le bol…os qui veut arrêter #LesGuignols"

2min 03s
ŒIL DU WEB. Depuis les rumeurs d’arrêt des Guignols, émises par l’actionnaire principal de Canal+, Vincent Bolloré, les internautes se mobilisent via plusieurs pétitions. L’une d’entre elles intitulée #Touchepasauxguignols a déjà recueilli 27.000 like sur FB. Les politiques aussi, Valls en tête, défendent une émission satirique.

Meurtre du juge Renaud : "Certains hold-up servaient à alimenter le parti gaulliste"

Meurtre du juge Renaud : "Certains hold-up servaient à alimenter le parti gaulliste"

1min 10s
Francis Renaud est venu présenter sur LCI son livre "Justice pour le juge Renaud". Pour le fils du célèbre magistrat traqué par les braqueurs lyonnais, le meurtre de son père était prémédité. "C’était une association malsaine entre les voyous et les hommes politiques" pour éliminer son père, "trop répressif" qui portait atteinte à leurs intérêts.

Référendum grec : "Si c'est le non, on est dans une forme d'inconnu", déclare Hollande

Référendum grec : "Si c'est le non, on est dans une forme d'inconnu", déclare Hollande

38 secondes
Ce dimanche, les Grecs devront s'exprimer sur les conditions posées par les créanciers européens. La situation reste pour l'heure totalement bloquée. Depuis le Bénin, François Hollande s'est exprimé sur le sujet. "Si c'est le oui, l'accord sera très rapidement conclu. Si c'est le non, on est dans une forme d'inconnu... C'est aux Grecs de répondre", a-t-il déclaré.

Voir plus de vidéos
Commenter cette vidéo

  • alexlanissarda : Cassuntella : et alors ? ça veut rien dire

    Le 26/02/2012 à 20h40
  • jean06riencore : A cassuntella: Et bien il ferait bien de retourner à ses origines.

    Le 26/02/2012 à 20h12
  • matger : En fonction de son interlocuteur,qu'il soit enseignant,vétérinaire,vendeur ,ouvrir d'usine,agriculteur,il dit être de son monde ....

    Le 26/02/2012 à 20h08
  • cassuntella : A coccinelle69..Et oui ..Mr. Bayrou est bel et bien originaire d une famille de fermiers des Pyrenees...Il faut se renseigner!!

    Le 26/02/2012 à 19h30
  • coccinelle69 : On aura tout entendu!!!!!!

    Le 26/02/2012 à 18h41
      Nous suivre :

      DOCUMENT - Six mois après, un membre du GIGN nous raconte l'assaut de Dammartin-en Goële

      logAudience